Forum de la guilde rp-érudit Le Salon, sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 [MAG] École de Magie : Divination Tome III La transe totale et les différentes applications pratiques des arts divinatoires, Par Lienasem Mirelame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lienasem Mirelame

avatar

Messages : 312
Date d'inscription : 11/05/2014

MessageSujet: [MAG] École de Magie : Divination Tome III La transe totale et les différentes applications pratiques des arts divinatoires, Par Lienasem Mirelame   Jeu 12 Fév - 21:56

Citation :
École de Magie : Divination Tome III La transe totale et les différentes applications pratiques des arts divinatoires


Note à l'attention du lecteur :

Une fois de plus, il y a deux choses que vous devez avoir en tête avant d'entamer la lecture de cet ouvrage. Premièrement, il s'agit du troisième et dernier tome d'une série consacrée à la divination, aussi je suggère, bien que ce ne soit pas indispensable, de lire les tomes précédents avant celui-ci. Ils contiennent en effet des informations et mises en garde sur lesquelles je ne reviendrais pas nécessairement ici.
De plus, bien que cet ouvrage soit accessible à quiconque s'intéresse à la divination, la pratique concrète de la transe totale n'est plus (contrairement aux pratiques décrites dans le second tome) quelque chose d'accessible aux débutants en magie. Il s'agit de quelque chose de dangereux et complexe requérant un potentiel magique important ainsi que de solides connaissances en magie de manière générale.

Introduction :

Lorsque l'idée de ces tomes consacrés à la divination a germé dans ma tête, je pensais déjà en écrire trois. Le troisième devait être uniquement consacré à la transe totale, avec tout ce qui va suivre, mais aussi à des exemples de cercles de puissance et de méthodes précises visant à entrer en transe. Cependant cet ouvrage n'étant pas uniquement destiné à un public de mages expérimentés, j'ai décidé d'en retirer l'aspect méthodologique et de préciser dans une note précédant l'introduction que la mise en pratique de ce que je décris ici nécessiterait de déjà connaître la méthode. Afin de remplacer cette partie du livre, j'ai rajouté une seconde partie consacrée aux applications pratiques de la divination. En effet je me suis rendu compte que je n'avais pour le moment parlé que de deux types d'applications ; la télépathie et la recherche par la transe. Je mettrai ainsi à l'honneur d'autres applications tout aussi honorables de cette école de magie dans la seconde partie de cet ouvrage.

Partie une : la transe totale.

Je l'ai déjà abordée dans le tome précédent en la présentant aux cotés des autres formes de transe divinatoire, et je vais; comme dit, en expliquer ici le fonctionnement. La transe totale est en quelques sortes l'une des deux formes d'accomplissement que peut viser un divinateur. la première est assez simple et expliquée dans le tome précédent, relevant de la progression vers une transe non-perceptible et une habituation à la transe afin de la rendre naturelle. La seconde vise, elle, a devenir capable d'entrer dans une transe de plus en plus profonde, sans risque, afin d'élargir le champ des possibles offert par cette école de magie.

Le point d'ancrage :

La transe totale vise une séparation complète du corps et de l'esprit. Pour se faire, un point d'ancrage puissant est nécessaire, afin de retrouver sa route vite et bien lorsque le moment sera venu de mettre fin à l'expérience. J'insiste particulièrement sur le coté impératif de ce point d'ancrage. Vous seriez peut-être tenté de vous dire que, doté d'un sens de l'orientation développé et d'une bonne connaissance des lieux alentours, vous saurez retrouver votre chemin sans problème. Deux choses s'opposent à cette idée, c'est d'abord le fait que lorsque vous êtes en transe vous évoluez dans un monde qui vous paraîtra sensiblement différent, puisque vous pourrez y voir une quantité de choses nouvelles. De plus vous n'êtes pas soumis aux barrières physiques habituelles, aussi pour aller d'un point A à un point B, vous vous contenterez probablement vite de la méthode la plus rapide, c'est-à-dire la ligne droite. Or pour revenir du point B au point A en ligne droite, vos points de repères géographiques ordinaires se révéleront bien moins efficaces qu'un point d'ancrage que vous pourriez repérer depuis des distances très, très élevées. Il s'agit cependant d'une chose dont on préfère se rendre compte pendant la lecture d'un manuel plutôt qu'au beau milieu d'une transe totale qui se déroule moins bien que prévu. Aussi utilisez un point d'ancrage.

Un élément essentiel de la transe totale est donc la préparation de ce point d'ancrage. Il est alors nécessaire d'en comprendre le fonctionnement. Un point d'ancrage divinatoire suit un fonctionnement simple, il s'agit d'une sorte de balise imprégnée d'énergie arcanique qui va émettre cette énergie de manière régulière dans toutes les directions. La quantité d'énergie émise n'a pas besoin d'être très grande, puisque, et c'est un aspect que nous verrons plus loin, la divination a pour effet d'augmenter considérablement la capacité d'un mage à percevoir l'énergie arcanique. Aussi une émission qui vous semble infime lors de l'élaboration du point d'ancrage brillera comme un phare une fois en transe.
Vient ensuite la question de la forme qu'il est possible de donner à ce point d'ancrage. La méthode la plus répandue est celle du cercle de puissance. Ces cercles sont de types variables et ne sont, dans le principe, pas très élaborés puisqu'ils n'ont pour but que d'émettre de l'énergie, chose plus qu'aisée. Je vous laisse libre d'appréciation quant à la puissance que ce cercle devra avoir, chaque mage étant différent dans sa capacité à percevoir les émanations arcaniques. Cependant je vous invite comme toujours à être prudent et à arrondir au supérieur, si possible largement, et surtout pas à l'inférieur, d'autant plus si vous en êtes à vos premiers essais.
Une fois que vous avez votre cercle, il manque encore un élément. Les plus vifs d'entre vous auront déjà remarqué un point gênant. En effet si votre perception arcanique est exacerbée lorsque vous êtes en transe, vous risquez de ne plus réussir à différencier votre point d'ancrage de toutes les autres sources d'énergie arcaniques que vous risquez d'apercevoir, dont certaines seront particulièrement gigantesques, je pense par exemple aux lignes telluriques, et au ciel (Le ciel aura en effet une teinte particulière une fois en transe puisque vous apercevrez le fourmillement énergétique du néant distordu au travers de celui-ci). La solution vise à donner un caractère particulier à votre point d'ancrage afin que vous puissiez le différencier. Il y a plusieurs manières de procéder.
En premier lieu, il faut se servir des pulsations énergétiques de votre point d'ancrage. Il est possible de donner un rythme particulier à ces pulsations, ce qui différenciera votre point d'ancrage du reste des sources d'énergies, une longue émission puis deux plus courtes, une pause et ainsi de suite par exemple. On peux également donner une charge élémentaire à ce point d'ancrage, de la même manière que lorsque vous vous servez de magie du givre ou du feu. Cela différenciera votre point d'ancrage d'autant plus. N'hésitez pas à utiliser des idées plus élaborées, je pense par exemple au givrefeu, cela n'en sera que plus efficace. Évitez cependant de trop charger élémentairement le point, si la charge commençait à se manifester physiquement et faire prendre feu à votre mobilier l'expérience deviendrait rapidement très dangereuse. Autant avoir une enveloppe physique à réintégrer à son retour.
Une fois en possession de ce point d'ancrage ainsi que des éléments que j'ai énoncés dans les tomes précédents, vous allez pouvoir commencer. Pour ce qui est de la position à adopter, je recommande une posture stable et confortable, mais surtout d'être installé juste au dessus de son point d'ancrage. S'il s'agit d'un cercle de puissance s'asseoir en tailleur au centre de ce dernier est une méthode assez classique.

Conseils généraux :

Une fois en transe je ne saurais vous dire exactement quoi faire puisque tout dépend de ce que vous recherchez. Cependant je peux vous donner quelques conseils concernant ce que vous allez probablement voir une fois en transe, ou ne pas voir, et aussi de choses qu'il serait bon d'éviter lorsque vous débutez.
Premièrement, le monde que vous verrez une fois en transe sera bien différent. Les couleurs et teintes dans un premier temps, seront différentes. Votre sensibilité aux arcanes va de loin surpasser votre sensibilité aux couleurs une fois en transe et les choses prendront une teinte en fonction de leur teneur en énergie arcanique. J'ai parlé du ciel et des lignes telluriques quelques lignes plus haut mais bien que ce soit les éléments les plus visibles ils ne sont pas les seuls. Les autres utilisateurs d'arcanes sortiront aussi du lot, tout particulièrement s'il sont puissants. De manière générale, tout ce qui est imprégné d'énergie, comme un objet enchanté, une créature magique faite d'arcane, un portail, et j'en passe. En dehors de ces choses le monde vous paraîtra relativement terne, en particulier dans les régions du monde dans lesquelles les arcanes ne sont pas légion, comme un désert dénué de lignes telluriques.
Deux autres phénomènes peuvent surprendre lorsque l'on ne s'y attend pas. Dans un premier temps, bien qu'il ne s'agisse pas d'un élément surprenant mais plutôt troublant, le fait est que si les éléments chargés en énergie émettrons une sorte de "lumière" (il ne s'agit pas de lumière mais vous le percevrez comme tel), cette émission ne sera pas renvoyée par quoique ce soit. Ainsi, en imaginant que vous vous trouviez dans une pièce circulaire entièrement dénuée d'arcanes à l'exception d'un unique objet placé en son centre, la pièce n'apparaîtra pas, comme si la source d'arcane était une bougie, "éclairée", mais gardera une teinte semblable à celle qu'elle aurait s'il n'y avait rien en son centre.
Ensuite, vous remarquerez vite que vous percevez les arcanes sur des distances bien plus vastes que les autres types d'objets, et même parfois au travers d'autres objets. Ainsi vous pourrez aisément observer une ligne tellurique au travers du sol, et si je m'amusais à placer un sanctum des arcanes au cœur d'une montagne vous le verrez probablement sans effort malgré les tonnes de roches vous en séparant. Cet effet peut avoir des avantages dans certains cas mais peut aussi vous déconcentrer si vous vous laissez '"éblouir" par les arcanes qui vous entourent, ce qui peut amener des moments de déconcentration dangereux. Évitez également de vous laisser manipuler par ce phénomène, les énergies que vous apercevez ne sont pas toujours aussi proches que vous ne pouvez le penser en les voyant et il se peut que vous gaspilliez une grande quantité de temps en cherchant à vous en approcher. Et comme dirait un ancien collègue haut-elfe : Le temps, c'est de la mana. Il est donc très précieux. Estimer les distances en situation de transe totale demande de manière générale une certaine expérience.

Pour finir, il y a quelques lieux qu'il vous faudrait mieux éviter lors de vos premières aventures divinatoires, voire même ensuite si vous n'êtes pas en confiance :
- Le néant : N'allez pas vous aventurer dans le néant. C'est une chose très importante et si vous ne deviez retenir qu'une chose de tout ce que vous lisez ici, alors que ce soit celle-ci. Le néant est gigantesque, imprégné d'arcanes et surtout loin d'être inhabité. Explorer le néant distordu est une étape très avancée en matière de divination.
- Les profondeurs : Les profondeurs, celles de la terre comme de l'océan, sont d'une part des endroits qui vous sont absolument inconnus, mais qui peuvent s'avérer riches en esprits ou en autres formes de dangers pires encore. Lorsque je parle de profondeurs je parle de grandes profondeurs, plus loin qu'aucun nain n'ait jamais creusé ou qu'aucun sous-marin gnome n'ait jamais plongé. Pour ce qui est des profondeurs océaniques il est possible de trouver le fond à certains endroits, bien que cela reste une fois encore peu conseillé. Concernant les profondeurs de la terre, je vous suggère de vous informer dans un premier temps sur ceux que l'on appelle les anciens dieux, cela suffira probablement à vous retirer toute envie d'exploration de la tête.
- Les lieux hostiles : Certains d'entre vous pourraient être tentés de profiter de leur forme spectrale pour improviser une petite balade dans les environs d'Orgrimmar, au fond de la Fossoyeuse ou encore une visite improvisée dans les alentours de la citadelle de la Couronne de glace. Cela paraît évident mais abstenez-vous, au moins pour le moment. Vous finirez bien par être confronté à un danger pendant une expérience ou une autre et finirez par gagner en expérience pour leur faire face. Cependant je préférerais, parce que je tiens à la relative bonne santé de mes lecteurs, que cette première fois ne se fasse pas avec un sorcier-docteur troll, un prêtre des ombres reprouvé ou.. quoique ce soit que l'on pourrait trouver dans les ruines de la Couronne de glace (Vous ne voulez pas croiser un esprit désincarné, une banshee ou une val'kyr survivante alors que vous êtes sous forme spirituelle si vous tenez un tant soi peu à votre santé mentale, même si vous avez combattu le fléau auparavant).

Partie seconde : La divination sur le terrain, quelles applications ?

Comme annoncé dans l'introduction de l'ouvrage, je vais ici détailler quelques exemples d'applications de la divination, que ce soit dans le domaine de la guerre malheureusement trop souvent l’apanage de nombreux mages, mais également dans la "vie de tous les jours" d'un mage, ou même dans le domaine aussi complexe que respectable et important qu'est la création et l'entretien d’infrastructures magiques. En effet si une armée se passe rarement de mages, elle se passe également difficilement de divinateurs. Mais vous vous rendrez également compte que les tours de mages ou encore les prodigieux sanctum des arcanes ne sont pas construits n'importe où et qu'il faut bel et bien user de divination pour décider de leur emplacement. Cette liste est évidemment très loin d'être exhaustive.

La divinateur et la surveillance.

Un des grands rôles qu'un divinateur peut jouer au sein d'une armée, d'une garnison ou de tout autre force militaire de grande importance relève de la collecte d'informations et de la surveillance. En effet un divinateur compétent, bien que plus limité dans ses actions qu'un éclaireur ordinaire et vulnérable à des dangers souvent méconnus de la plupart des états-majors est un atout que des armées telles que celles de l'Alliance, de Quel'thalas ou encore les forces du Kirin Tor ont appris à apprécier. La possibilité d'épier l'ennemi sans être vu ou encore de repérer la présence de lanceurs de sorts ou protections magiques dans l'enceinte d'un fort ou d'une armée offre des opportunités stratégiques importantes. Cependant les divinateurs compétents restent rares et demandent un minimum d'outils et de logistique ; aussi ils n'accompagnent d'ordinaire que des armées de taille importante lors d'opérations cruciales.
Si vous souhaitez vous orienter vers ce type d'application précise je vous suggère de vous entraîner par des expériences courtes mais répétées et efficaces, afin de vous habituer au travail d'éclaireur magique. Vous devrez également être capable de maîtriser parfaitement votre perception lors de ces expériences. Évidemment la lecture de traités stratégiques ou tactiques et autres méthodes spécifiques au travail d'éclaireur "traditionnel" ne peut pas vous faire de mal.

Une école de magie qui en contre une autre : divination contre illusion.

Si vous avez une certaine expérience dans les arts arcaniques vous avez probablement remarqué que certaine écoles de magies peuvent s'opposer d'une certaine manière et dans certains cas particuliers. Cependant dans le cas de l'illusion et de la divination il s'agit d'une opposition radicale et intrinsèque. L'école de magie de la divination consiste, nous le savons maintenant, à voir l'invisible et ce qui est dissimulé, alors que celle de l'illusion repose pour beaucoup sur la dissimulation ou la transformation de la réalité visible. Un divinateur compétent est donc le pire cauchemar de l’illusionniste. Au fur et à mesure de votre progression dans la voie de la transe imperceptible vous allez vous rendre compte que vous êtes capable de percer à jour certaines illusions basiques et communes placées par des illusionnistes amateurs ou négligents. Cependant une spécialisation dans cette utilisation de l'école de magie peut à terme vous donner les moyens de percer à jour des illusions bien plus complexes. Mais vivre de cette compétence reste compliqué et, mis à part quelques grands noms de la divination, rares sont ceux d'entre nous à faire de la lutte contre les illusionnistes leur activité principale. En revanche il s'agit d'un atout de poids à avoir dans son bagage magique en tant que mage dans une foule de situations variées.

La détection des phénomènes d' "auras".

Un phénomène très populaire même parmi les profanes les plus complets est le phénomène des auras magiques. Une aura magique, pour faire simple, est une émanation particulière provenant des êtres dotés de capacités magiques. Cette aura aura une certaine puissance, dépendant directement de la puissance de l'être dont elle émane, mais aussi une nature. Je ne ferais pas un descriptif détaillé de ce qu'est une aura, ce sujet méritant un ouvrage dédié, cependant il me semble important de rappeler que les phénomènes d'aura ne se limitent pas aux adeptes des arcanes. Un paladin possédera une aura lumineuse par exemple. La détection des auras ne relève pas directement de la divination. Il s'agit de quelque chose que l'on peut comparer à un instinct et les mages ne sont pas les seuls à le posséder, loin de là. Cependant une compétence élevée en divination permet de dépasser le simple stade de la détection instinctive et d'ouvrir le panel d'auras que vous serez susceptible de percevoir. En effet un mage est souvent sensible aux auras d'origine arcanique, aussi l'aura d'un démoniste ou d'un autre mage ne vous échappera que rarement, d'autant plus s'il est puissant. En revanche celle d'un prêtre sera très loin de vous sauter aux yeux. La divination permet de passer outre ces tendances.
De plus, certains choisissent parfois d'user d'illusions pour camoufler leur aura ou encore de la faire paraître autre. Une fois encore, si ces artifices sauront tromper nombre de mages un divinateur compétent saura les percer à jour. Bien qu'une fois de plus, cette capacité ne représente pas un emploi à plein temps que dans de rares cas, elle reste un atout fort utile dans nombre de cas pas forcément lié à un combat.

La divination et le tellurisme arcanique.

L'étude des lignes telluriques est une science à part entière et certains mages en font une spécialité. Si vous vous renseignez sur ces telluristes, ou si vous en connaissez un, vous vous rendrez rapidement compte que nombre d'entre eux sont également dotés de solides compétences en matière de divination, dans l'optique d'augmenter leur faculté à observer, suivre et étudier les arcanes et les lignes. Si ce sujet sur lequel je ne m'étendrais pas, faute de compétences suffisantes en la matière, vous intéresse, je vous conseille de chercher à passer quelques temps dans l'enceinte d'un sanctum des arcanes. Cependant Quel'thalas n'étant depuis quelques années plus un endroit sûr pour nous autres membres de l'Alliance, je vous suggère d'en chercher ailleurs. Les tours de mage comme celle située dans la forêt d'Elwynn constituent également dans une moindre mesure un sujet d'étude intéressant. Pour ce qui est de l'aspect professionnel de cette application, le simple fait d'être un divinateur ne suffira pas et il vous faudra des connaissances très solides dans nombre d'autres domaines pour pouvoir prétendre au titre de telluriste.

Pour conclure :

C'est ici que je mets un terme à cette série dédiée à une école de magie me tenant particulièrement à cœur. J'ai bon espoir d'avoir appris au moins quelques petites choses à ceux d'entre vous qui ont lu les trois tomes, dans l'ordre si possible. J'ai longtemps hésité à écrire un quatrième tome dédié à la divination spirituelle, mais je pense qu'un tel ouvrage aurait davantage sa place en dehors d'une série qui comporte les mots "école de magie" dans son titre.
Je tiens également à remercier mes pairs du Salon pour leurs divers conseils, ainsi que mon frère pour la gnonographie présente dans le tome II. J'achèverai cette série par une citation de mon défunt père qui réussissait l'exploit de comprendre cette école de magie autant qu'il la méprisait.

"La divination est la seule école de magie qui ne permet pas de changer le monde mais seulement de mieux le comprendre."
- Archimage Joel Mirelame en l'an 5 avant notre ère.


Rédigé par Lienasem Mirelame en l'an 35 de notre ère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[MAG] École de Magie : Divination Tome III La transe totale et les différentes applications pratiques des arts divinatoires, Par Lienasem Mirelame
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les baguettes (Non, pas de pain !)
» [ENoirs][Conseils] La magie des Elfes Noirs avec le nouveau Livre d'Armée
» [Fan-Fiction] La Civilisation Xalean: Tome 1
» Strategia Imperialis (personnages et magie)
» Solitary Sojourn ou la magie du bleu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie privée :: Bibliothèque-
Sauter vers: