Forum de la guilde rp-érudit Le Salon, sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 Correspondance avec la Gazette de Hurlevent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Correspondance avec la Gazette de Hurlevent   Mar 13 Mai - 17:36

Une épaisse missive portant le cachet du Salon adressée directement à Monsieur Milloin.

Citation :
Monsieur Milloin,

Le Salon a reçu l'autorisation de Monsieur Khassim Al-Rakim d'éditer et de publier le conte qui lui a valu le titre de Skald-corbeau au festival des Roses à Algarde, le 02-05-34 dernier.

Nous souhaiterions vous demander, si cela est possible, que la Gazette de Hurlevent la publie également dans son prochain numéro. Ce faisant, nous espérons pouvoir profiter de votre grand nombre de lecteurs pour faire connaître une adaptation personnelle d'une légende vieille comme le monde.

Pareille requête pourrait ouvrir les portes à de futurs partenariats, qui, je le pense, profiteraient tant à la Gazette de Hurlevent et au Salon qu'aux nombreux lecteurs du Royaume et d'ailleurs.

Vous retrouverez dans la présente missive un exemplaire de l'article que nous souhaiterions voir apparaître dans la gazette de Hurlevent.

Bien cordialement,
Septimus Kromann
Ordonnateur du Salon
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Citation :
Le Salon est heureux de vous présenter La Main de Tyr, une ancienne légende par Khassim Al-Rakim, narrée lors du Festival des Roses en Algarde, le deuxième jour du cinquième mois de l’an trente quatre.

Ce conte a enchanté le public et a valu à son auteur de recevoir le titre de Skald-corbeau pour l'an trente quatre.

Le Salon, qui promeut les sciences et la culture, remercie à nouveau l’auteur de permettre que son œuvre soit ainsi partagée au plus grand nombre.

La Main de Tyr.
Adaptation d'une légende, par Khassim Al-Rakim
Édition, par le Salon


----------------------------------------------


Puisque j'ai l'honneur douteux, ce soir, d'être l'unique représentant de mes confrères tout de rouge vêtu, je vais vous parler de la Main de Tyr, qui avant d'être un nid à mort-vivant, puis l'un des emplacements de la foire à la saucisse de Tirion Fordring, était une ville florissante, et l'un des derniers bastions de la Lumière au sein des Maleterres.
Il y a une histoire relativement répandue, mais assez classique, où Tyr, un des Gardiens Titaniques, aurait décanillé un immense proto-dragon du nom de Galakrond et y aurait perdu sa main... J'en ai une autre, qui a l'avantage de présenter beaucoup moins d'épées magiques, de sortilèges et de cavaliers partant sur fond de soleil couchant.

Or donc, bien avant que l'humanité ne ressemble à ce que nous connaissons aujourd'hui - on payait moins d'impôts, par exemple - les Gardiens des Titans participaient à la formation d'Azeroth. Ils avaient aussi pour tâche de veiller à l'équilibre naturel, et de surveiller les diverses créatures surnaturelles, tout cela pour le compte des Titans.
Il y avait une immense créature qui leur posait, à l'époque, problème. On l'appellait - et on l'appelle toujours ! - Goldrinn, et il était encore moins aimable à l'époque qu'il ne l'était aujourd'hui. Son appétit, en particulier, était assez féroce. Voyez-vous, plus il mangeait, plus il grandissait, et plus il grandissait, plus il avait besoin de manger - trait dont la bureaucratie de Dalaran héritera des millénaires plus tard.

Les Gardiens se dirent que ça commençait à sentir le sapin, d'autant que le bougre commençait à lorgner sur les deux lunes d'Azeroth. Les deux lunes en question envoyèrent une demande - probablement un formulaire de réclamation bien senti - aux Gardiens, pour leur demander de faire leur travail et de calmer cette bête avant qu'elle ne décide de les boulotter.

Il y avait un Gardien du nom de Tyr, le plus courageux de tous, qui avait pris sur lui de chasser tout les jours la quantité de viande nécessaire pour apaiser Goldrinn. Les autres en effet avaient trop peur de s'en approcher, mais comme ils se disaient qu'Azeroth, à ce rythme, allait bientôt se trouver à court de gibier, ils décidèrent que Goldrinn allait devoir subir un régime forcé.
Et pour cela, il fallait l'attacher. Alors ils se rassemblèrent, et fabriquèrent une chaîne, appellée Loeding. Elle était faite d'acier, de thorium et d'elementium. Puis ils allèrent voir le loup et lui dirent :

- Goldrinn ! Ta force est-elle si grande qu'elle puisse rompre cette chaîne ?
Le loup géant les observa, puis il répondit :
- Est-ce un lacet venu de vos bottes ? Mettez-moi cette chose autour du cou, qu'on en finisse rapidement !
Le loup baisse le cou, Tyr s'approche - car les autres ont les miquettes - il lui passe la chaîne autour du cou. La bête s'arc-boute, et DING ! La chaîne se brise du premier coup.

Les Gardiens ont un peu l'air de grosses buses sur le moment et la réunion se termine.

Ils décident de faire une deuxième chaîne. Cette fois-ci, elle sera faite d'obsidium, de khorium et d'obsidienne pure.
Pareil, ils arrivent, l'air fier d'eux, sûrs de prendre leur revanche, le loup leur demande si c'est avec ça qu'on entoure les paupiettes, chez les Titans...
Le loup s'arc-boute une fois, deux fois, trois fois, et la chaîne se brise à nouveau.

Cette fois-ci, on se décide enfin à écouter Loken, le fourbe de service car la force n'a pas l'air de fonctionner dans ce cas précis et ils commencent vraiment à perdre en crédibilité. C'est dur de façonner un monde quand un loup vous humilie toutes les semaines.
Loken décide de fabriquer une troisième chaîne, la dernière, espérons-le pour le rythme de cette histoire. Il la fait avec des bruits de pas de chat, de barbe de femme, de racine de montagne, de nerfs d'ours, d'haleine de poisson et de crachat d'oiseaux.
Chacun sait que la femme n'a pas de barbe - hormis à la foire de Sombrelune -, que le chat ne fait pas de bruit en courant, et qu'il n'y a pas de racines au montagne... Mais chacun ignore bien des choses.

Ils allèrent voir Goldrinn, qui commençait sérieusement à se demander sur quelle bande de traîne-patins il était tombé... Et se rendit compte qu'ils étaient en fait pire que ce qu'ils pensaient lorsqu'ils lui présentèrent la troisième chaîne, qui, il faut dire, n'avait pas l'air extrêmement impressionnante.

- Goldrinn ! Ta force est-elle si grande qu'elle puisse rompre ce lacet, qui semble doux et lisse comme un ruban de soie - les femmes devaient avoir une drôle de barbe à l'époque - mais qui est plus solide qu'il ne paraît ?
Le loup allait répondre comme d'habitude, mais il vit le petit sourire fourbe de Loken, le même que celui qu'il arborait après avoir convaincu un homme qu'il était en fait un buisson venu des étoiles à bord d'un hippocampe chantant... Et donc, il refusa, sentant venir la fourberie. Et fourberie il y eût, car Loken lui demanda :
- La terreur d'Azeroth, l'annonciateur de l'apocalypse aurait-il peur d'un lacet ?
L'appel à la fierté fonctionne toujours avec les loups, et Goldrinn répondit :
- Soit. Pour qu'il soit dit que je ne manque pas de courage, je vais vous laisser passer ce lacet autour de mon cou. Mais pour qu'il ne soit pas dit que VOUS manquiez de courage, l'un de vous devra mettre sa main dans ma gueule.

Les Gardiens se regardèrent, un peu penauds. Ils n'avaient pas prévu ça. C'était un coup à abandonner toute idée de devenir le nouvel espoir du clavecin.
Alors Tyr s'avança - car après tout je vous parlais d'un endroit appellé la Main de Tyr, et pas la main de Loken, ou la main de Zorah l'Effeminé. Il tendit la main droite, la glissa dans la gueule du loup, et les autres passèrent le lacet autour du cou de Goldrinn.

La bête s'arc-bouta. Une fois. Deux fois. Trois fois. Dix fois. Et le lacet ne rompit point.
Les Gardiens se mirent tous à rire aux éclats ! A part un, Tyr... Il venait de perdre sa main, préservant ainsi l'ordre naturel du monde.

Faire ce qui est juste et nécessaire a toujours un prix. Lorsqu'on a l'impression que ça n'en a pas, c'est que quelqu'un d'autre le paye pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Gazette de Hurlevent   Dim 18 Mai - 16:24

Citation :

Monsieur Kromann

C'est avec plaisir et honneur que j'ai reçu votre missive et je suis désolé de vous adresser une réponse aussi tardive, ayant été assez occupé avec la nouvelle édition devant bientôt sortir, et d'autres préoccupations personnelles. C'est avec honneur que j'accepte votre demande des plus intéressantes et légitimes car ayant assisté à cette soirée et ayant entendu cette histoire, le gain de ce titre à l'auteur est amplement mérité.
J'espère être en mesure de pouvoir la publier en semaine prochaine pour la nouvelle édition de fin Mai 34. Je vous enverrai aussi un exemplaire d'encre et de qualité supérieur pour vos archives/dossiers.

Amicalement votre,

Rislon Milloin
Gazette de Hurlevent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Lienasem Mirelame

avatar

Messages : 309
Date d'inscription : 11/05/2014

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Gazette de Hurlevent   Dim 29 Nov - 15:42

Citation :
Forgefer,
Le 29/11/35,

Cher monsieur Milloin,

Je prend contact avec vous au nom du Salon afin de vous faire part d'une proposition concernant la gazette de Hurlevent dont, il me semble, la charge.
En effet il y a quelques temps notre Loge s'était employée à récupérer et conserver certaines parutions de votre gazette. C'était il y a maintenant au moins deux ans et nous souhaiterions relancer cette initiative. Aussi, nous serions intéressés par la possibilité de recevoir des copies d'anciennes parutions ainsi que de celles à venir afin de compléter notre collection d'ouvrage concernant cette gazette.

De plus, le Salon planifie depuis quelques temps maintenant l'organisation d'un colloque avec pour thème "la magie des arcanes au quotidien" qui devrait se tenir à Forgefer le 18 du dernier mois de cette année. Nous aimerions savoir s'il serait possible de faire passer une annonce dans votre prochain tirage afn de donner plus de visibilité à l'événement.

Enfin, si vous souhaitez me rencontrer afin de discuter plus en détail de l'une ou l'autre de ces propositions, je me tiens à votre disposition.

Cordialement,

Lienasem Mirelame
Ordonnateur du Salon
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolben Fracassor

avatar

Messages : 543
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 21
Localisation : Forgefer

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Gazette de Hurlevent   Dim 7 Fév - 1:27

Citation :
Forgefer, le 07/02/16
Centre du Salon
Garde Mystique 2
Forgefer
Rislon Milloin
Bureaux de la Gazette de Hurlevent, Place de la Cathédrale
Hurlevent

M. Milloin,

En tant que délégué à la gestion interne du Salon, je souhaiterais savoir si vous êtes toujours disposés à nous faire parvenir des copies d'anciennes parutions de votre gazette.

Je sais que M. Mirelame, notre Ordonnateur, vous avait déjà informé durant l'automne 35 de notre volonté commune de reprendre l'initiative d'ajouter à notre bibliothèque des copies desdites parutions. A la suite du colloque du 18e jour du dernier mois de l'an 35, nous en avions très brièvement discuté et vous m'aviez confirmé votre accord.

Un mois s'étant écoulé depuis, nous sommes au regret de ne toujours pas avoir reçu de nouvelles de votre part. Aussi, pourriez-vous nous signaler un changement de décision concernant cette proposition ? Considérant vos travaux médiatiques comme des sources historiques potentielles dans un avenir bien incertain, nous serions véritablement déçus de ne pas pouvoir conserver ces copies dans notre Centre.

J'espère que votre réponse sera favorable et vous prie d'agréer, M. Milloin, l'expression de mes salutations distinguées.

Hôte Kolben Fracassor, délégué à la gestion interne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Correspondance avec la Gazette de Hurlevent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondance avec la Gazette de Hurlevent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La gazette d'hurlevent
» La Gazette de Hurlevent
» La Gazette de Hurlevent
» La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève
» La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie publique :: Les affaires extérieures-
Sauter vers: