Forum de guilde JDR sur Kirin Tor
 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raedric Stornfeld
Admin


Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent   Dim 20 Oct - 1:21

(Post ouvert ICI)

Citation :
Le 20/10/33

À l’attention de la Chancellerie du Royaume de Hurlevent,

En poste d’Ordonnateur au sein du Salon, j’ai été mandaté par mes pairs pour vous faire part d’interrogations concernant certaines dispositions légales du code des délits et des crimes du Royaume de Hurlevent.

Tout d’abord, il convient de préciser que le Salon est une organisation regroupant savants et érudits de disciplines variées désireux d’apprendre et de partager avec leurs pairs. Cette organisation, refondée en l’an 32, dispose d’un Centre à Forgefer tout en agissant régulièrement à Hurlevent au sein des milieux scientifiques et culturels.

Nous avons récemment pris des dispositions en interne pour ouvrir prochainement notre bibliothèque au tout public de l’Alliance, animés par l’envie de partager les savoirs que nous avons pu compiler et établir. À cette volonté de partage s’est rapidement posé une question de droit, à laquelle nous espérons obtenir quelques éclaircissements.

Les articles mis en question :
Citation :
Art. DE-23 Blasphème allant à l'encontre du Roy et de son royaume : 5 ou 10 coups de fouet et 4 ou 8 jours de geôles.
Art. DE-23.1 Publication de journaux ou autres médias allant à l'encontre de la politique du Roy : 5 ou 10 coups de fouet et 5 à 10 jours de geôles.
Art. CR-26 Appartenance à divers ordres bafouant la religion officielle : Peine statuée par l'Etat-Major ou la Chancellerie.
Art. CR-27.1 Appartenance à divers ordres bafouant le Roy et son Royaume : Peine statuée par l'Etat-Major ou la Chancellerie.
Le Salon, de par ses activités et centres d’intérêt, promeut des valeurs de liberté intellectuelle fortes tout en condamnant les actes déraisonnés. Ces valeurs nous poussent à croire qu’il est de notre devoir d’apporter à nos membres (et potentiels futurs lecteurs) un questionnement sensé et posé sur des thématiques les concernant. Nous souhaiterions ainsi pouvoir librement posséder et débattre de thèmes variés, pouvant comprendre des sujets litigieux* au regard des lois précitées.

*Les concepts de blasphème étant assez large et imprécis, il reste difficile d'estimer les limites de l'autorisé et du légalement répréhensible. La loi étant d'application stricte et le blasphème restant conceptuel, nous sommes parti du postulat que tout argumentaire contraire pouvait être interprété comme blasphématoire et traité comme tel.

Parallèlement, le Salon s’évertue à ne transgresser aucunement les lois de l’Alliance et des royaumes qui la composent. Et c’est dans ce souci que je me tourne vers vous avec les questions suivantes :


  • -Une organisation scientifique pourrait-elle, dans le cadre de ses activités, débattre de thèmes sujets à controverse ?
  • -Serait-il possible pour le Salon de disposer d’écrits, non rédigés par elle, contrevenant à certaines dispositions du code des crimes et délits ? (Exemple précis : « Wrynn, cet homme est-il dangereux pour la Nation » –Machiel Moroe)
  • -Serait-il possible de trouver une alternative à l’exécution stricte des lois précitées ?


Le Salon souhaiterait –par exemple- proposer à la Chancellerie de Hurlevent un droit de censure préventive (conditionnée) aux textes condamnables amenés à rejoindre les registres du Salon et pouvant être consultés par un public large.

Le sujet étant relativement complexe, il serait certainement bien venu d’organiser une entrevue qui permettra de trouver une ou plusieurs solutions convenant à toutes les parties.

Le Salon et moi-même attendons évidemment avec impatience vos premiers éclaircissements et impressions.
Je demeure à votre disposition si des questions se posent concernant le Salon ou l'objet du questionnement.

Septimus Kromann
Ordonnateur du Salon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Raedric Stornfeld
Admin


Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent   Dim 20 Oct - 11:16

Citation :

Monsieur Kromann,

Prenant bonne considération de votre missive, je vais tacher dans la mesure de mes moyens de vous apporter les éclaircissements nécéssaires. Sachez qu'étant moi même mécène d'art et de lettres, je suis particulièrement sensible a ces questions.

Sachez que si la Loi est d'application stricte, sa valeur se régit par des hommes, et il serait stupide de faire comme si les différents caractères subjectifs n'entraient pas en compte dans le rapport entre une règle de droit, et les faits qui pourraient être reprochés à un individu ou à un groupe.
Aussi, n'oublions pas que la chancelerie, tout comme les divers organismes régissant la vie de notre royaume, ne sont que de modestes outils entre les mains du Roy. Les temps changent, et certains actes qui hier étaient sans gravités pourront aujourd'hui être considérés comme grave.

C'est ce que je nommerais "le contexte macro-légal".


Pour en revenir à vos savantes questions, monsieur Kormann, reprenons les point par point :

-Une organisation scientifique pourrait-elle, dans le cadre de ses activités, débattre de thèmes sujets à controverse ?


Oui et non. Bien que les penseurs sont en droit de questionner et de débattre, il est de la nécéssité de la stabilité de notre royaume en ces temps de crise, que d'éviter de tourner le couteau dans certaines plaies trop fraiches, mais simple envie intelectuel plus ou moins louable (Je pense par exemple à certains "individus" qui n'ont rien d'autre à faire de leur temps que de se demander si les lunes tournent autour de notre monde, ou si l'astre diurne lui même est un satelite , voyez le genre de perte de temps)
Aussi, les questions traitant en particulier de thème touchant à la légimité de notre souverain, aux fondements de notre grande alliance, ou à ces choses à la fois précaires et indispensables à notre survie tout simplement, devraient être évités. (En d'autres termes, les sujets à caractères politique)


-Serait-il possible pour le Salon de disposer d’écrits, non rédigés par elle, contrevenant à certaines dispositions du code des crimes et délits ? (Exemple précis : « Wrynn, cet homme est-il dangereux pour la Nation » –Machiel Moroe)


Sachez monsieur Kromann, que je vous pensais homme instruit, et non pauvre brebis. Cet ouvrage que vous citez n'aurait même pas sa place dans les toilettes de la prison centrale , pour torcher la lie de notre glorieuse nation. De tels élucubrations bavé sur un "livre", tout cela pour flatter l'égo d'un demeuré congénital dont les parents sans doutes frères et soeurs, ne sont pas digne d'un cercle de penseur digne de ce nom. Sachez que vous pourrez avoir l'accès complet à la bibliotheque royal pour obtenir de véritables ouvrages, mais que la possession de torchon miteux tels que celui susnommé risquerait non seulement de réduire à néant votre réputation au yeux des autorités et d'une partie de la population, mais aussi de vous attirer des poursuites judiciaires d'une gravité sans équivoque.


-Serait-il possible de trouver une alternative à l’exécution stricte des lois précitées ?


En matière de blasphème à l'égard de notre souverain, monsieur Kromann, il n'existe ni arrangement, ni compassion, mais uniquement le couperet tranchant et impartial de la Justice.




Sachez que malgré mes termes parfois un peu dur, j'aurais à coeur de voir votre cercle de penseur se rapprocher des institutions de sa majesté, dans un soucis de transparence, et votre idée de droit de censure préventive me semble fort bonne.

Afin d'en discuter plus avant, je vous propose un rendez vous en ma propre demeure ou se situent mes bureaux, place de la Cathédrâle, entre l'ambassade des Rédempteurs de Lordaeron et l'Hôtel de ville.

Dans l'attente de votre visite, je vous prie d'agréer l'expression de mes salutations distinguées.


Gloire au Roy Wrynn.
Duc de Edenblow, Procureur et Chancelier.
*sceau de la chancelerie*
*sceau d'un E barrant le Lion*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Raedric Stornfeld
Admin


Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent   Lun 21 Oct - 20:54

Citation :
Le 21/10/33

À l'attention de son Excellence le Duc de Eldenbow
À la Chancellerie du Royaume de Hurlevent

Monsieur le Duc, je vous remercie pour votre diligente réponse aux interrogations que nourrissaient les membres du Salon.

La maladresse avec laquelle j'ai énoncé et surtout illustré nos interrogations nous aura pour le moins permis de nous faire une idée fort précise de ce que peut encourir quiconque contrevient aux lois du Roi pour les articles mentionnés.

Il est important de préciser que nous sommes de fervents défenseurs de l'Alliance et d'humbles sujets de sa Majesté Varian Wrynn, contrairement à ce que l'exemple maladroitement choisi dans ma précédente missive pouvait laisser supposer. Cet exemple s'est imposé dans ma mémoire car il contrevenait clairement aux articles du code de Hurlevent et non car nous y donnions un quelconque crédit (sa méthodologie étant aussi désastreuse que le raisonnement qui l'animait). Nous aurons, je suppose, l'occasion d'en rediscuter.

L'entretien que vous nous proposez sera pour nous l'occasion de discuter des lois visées et de préparer au mieux un avenir transparent au Salon.
Toutefois, étant tenus par d'autres rendez-vous au cours des quatre prochains jours, nous ne pourrons nous rendre à votre domicile qu'au cours du weekend prochain, si toutefois cela peut vous convenir.

Le Salon vous transmet ses plus respectueuses salutations,

Septimus Kromann
Ordonnateur du Salon

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Kolben Fracassor



Messages : 512
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 20
Localisation : Forgefer

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent   Mar 29 Oct - 22:00

Centre du Salon
Garde Mystique, 2
Forgefer
Le 29/10/ 33
A l'attention de son Excellence le duc de Eldenbow
A la chancellerie du royaume de Hurlevent.

Monsieur le Duc,

Par la présente, je souhaiterai vous faire part de l'avancée du « nettoyage », si vous m'en permettez l'allusion, des bibliothèques du Salon, assuré en grande partie par notre Ordonnateur, monsieur Septimus Kromann.

A la suite de notre entretien en vos bureaux, nous avons procédé à une analyse des ouvrages en notre possession, à la recherche de quelques uns qui pourraient mettre à mal la personne de Sa Majesté de par leur lecture. Selon vos instructions, Votre Excellence, l'Ordonnateur les a prestement incinéré, comme votre envoyé en notre Centre, ce 29 octobre 33, pourra vous le confirmer.

Je vous fais ainsi parvenir les noms des dits ouvrages.

« Wrynn, cet homme est-il dangereux pour la nation ? »
« Le Murloc Déchaîné», numéro 1 à 12.
« Dossier spécial : La Garde de Hurlevent, du Navigateur »
« De la Guerre contre la Horde»


Au plaisir de vous revoir, Monsieur le Duc, et en espérant que le Salon puisse à l'avenir continuer à aider l'Alliance, par ses recherches et ses bibliothèques.

Que la Lumière vous guide, Votre Excellence.

Pour Hurlevent et l'Empire.
Vive le Roi.

Professeur Kolben Fracassor, Chancelier du Salon.

* Cachet du Salon *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolben Fracassor



Messages : 512
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 20
Localisation : Forgefer

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent   Mer 30 Oct - 7:57

Mr. Le Duc prit bonne note de cet acte patriote, consignant la coopération des personnalités du Salon sur la table de la stabilité morale du royaume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kolben Fracassor



Messages : 512
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 20
Localisation : Forgefer

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent   Sam 9 Nov - 22:02

Citation :
Centre du Salon
Garde Mystique, 2, Forgefer.
Le 09/11/33.
A l'attention de son Excellence le duc de Eldenblow.
A la chancellerie du Royaume de Hurlevent.

Monsieur le Duc,

Par la présente missive, j'ai le plaisir de vous annoncer l'ouverture publique des bibliothèques du Salon.

En tant qu'associé de choix de notre ordre, sachez que nos portes vous seront toujours ouvertes, à vous et aux membres de la chancellerie de Hurlevent, ainsi que de la Garde de Hurlevent.
Vous trouverez dans le colis envoyé avec cette missive notre registre des écrits. Ce-dernier vous permettra de prendre connaissance des savoirs dont dispose actuellement le Salon.
Vous pourrez ainsi venir consulter tous les écrits que vous désirez à notre Centre de la Garde Mystique, à Forgefer, en la présence d'un de nos membres.

Au nom du Salon et des personnes ayant permis à notre bibliothèque de s'ouvrir au public, je vous prie d'agréer en l'expression de nos sincères considérations.

K.Fracassor, Chancelier du Salon.

Le registre des écrits du Salon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raedric Stornfeld
Admin


Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent   Lun 11 Nov - 13:49

Citation :
Monsieur Fracassor,

Veuillez recevoir mes respects, tout comme j'ai reçu les vôtres.

Nous prenons bonne note de ce registre, et nous esperons que votre entreprise se portera correctement.

Notre bureau vous reste ouvert, en bonne mesure.


Je vous prie de recevoir, monsieur, mes plus humbles recommandations.

Son Excellence, Duc de Edenblow,
Haut-Chancelier de Hurlevent.

*sceau de la chancellerie*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Kolben Fracassor



Messages : 512
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 20
Localisation : Forgefer

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent   Jeu 9 Jan - 22:25

Citation :
Centre du Salon
Garde Mystique, 2, Forgefer
Le 09/01/34
A l'attention des responsables des élections hurleventoises
Chancellerie et Garde de Hurlevent.
Hurlevent

Messire, Madame,

Je vous écris cette missive afin de vous communiquer le soutien que mon organisation, le Salon, dont j'en suis le chancelier, vous adresse, ainsi qu'au Royaume de Hurlevent et de son peuple en ces temps difficiles que vous traversez. Les membres du Salon, L'ordonnateur et moi-même sommes de tout coeur avec le royaume de Sa Majesté Varian Wrynn, au sujet des nombreux crimes commis dans la capitale même, ainsi que des récentes attaques sur feu le chancelier Ozrik et le Caporal Husserl, ainsi que sur d'autres braves sujets de Sa Majesté, et vous prie de m'excuser de vous contacter en d'aussi tristes circonstances.

Je vous écris également au sujet d'une proclamation officielle et publique à l'égard des élections ayant actuellement lieu dans votre royaume pour le poste de chancelier. Sachez qu'une erreur, car c'est bien ainsi que je nommerai cela, a été commise dans cette proclamation, au sujet de l'un des candidats, à savoir madame la Comtesse Telyshka Von Tarkin.
En effet, parmi les titres mentionnés à son sujet figure celui de consulaire du Salon.

Je vous informe de certains détails au sujet de ce fameux titre, qui concernent principalement les conditions de sa promulgation. Voyez-vous, notre organisation fonctionne dans un but de recherche du Savoir et de sa diffusion, et a recours, pour compléter ledit Savoir, à des évaluations de recherches que divers savants, chercheurs et autres amateurs de connaissance lui soumettent.
Lorsque l'un de ces chercheurs fait déjà partie d'une autre organisation, et qu'il résulte de l'évaluation de sa recherche une note d'un minimum de 5/10, il est nommé Invité Consulaire.
Or, Madame la Comtesse Von Tarkin n'a nullement soumis de recherche au Salon, et il n'y a donc aucune raison de voir apparaître ce titre sur la proclamation publique.

Veuillez comprendre, messire, madame, que ce titre est donc exclusivement réservé aux membres du Salon ( les consulaires étant aussi considérés comme des membres ayants des droits au sein de l'ordre ), et qu'en tant que chancelier de ce-dernier, je me dois de défendre son image. Il n'est pas tolérable de se revendiquer membre lorsqu'on ne l'est pas, et ce pour quelconques raisons.

Je vous serai donc reconnaissant de bien vouloir éditer les affiches et proclamations concernant les élections hurleventoises, et de supprimer le titre de consulaire du Salon, dont jouit par erreur Madame la comtesse.

En vous remerciant d'avance, messire, madame.

Veuillez croire en l'expression de mes sincères considérations et salutations.

Vive le Roi, Vive Hurlevent, Vive l'Alliance.

Kolben Fracassor, chancelier du Salon.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raedric Stornfeld
Admin


Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent   Mer 17 Déc - 22:15

Citation :
Le Salon
Centre de Forgefer
Garde Mystique, 2
Forgefer

Le 17/12/34

À la Chancellerie de Hurlevent,
À la Garde de Hurlevent,

La Loge du Salon est fière de vous faire savoir qu'une nouvelle édition de son registre des écrits vient tout juste d'être publiée.

Le Salon tenait à remettre officiellement l'un de ces livre aux institutions de Hurlevent que sont la Chancellerie et la Garde de sa Majesté Varian Wrynn.
Que vos institutions n'hésitent aucunement à faire appel au Salon pour consulter l'un ou l'autre des écrits à sa disposition. La connaissance que la Loge amasse est tout entière dévouée à l'Alliance et aux administrations qui la composent.

Nous tenons également à vous recommander les services des Éditions du Nénuphar, de Darnasus, qui ont réalisé ce nouveau registre flambant neuf avec un professionnalisme remarquable.

Longue vie au Roi,


HRP : L'item, qui est TRP, est disponible en jeu sur demande ! Contacter pour cela Septimus Kromann (IG : Kromann) ou Celyan Belqueria (IG : Celyan)

[Le Registre des Ecrits (Lien))]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent   Aujourd'hui à 17:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Correspondance avec la Chancellerie de Hurlevent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Titres et noblesse
» Avis de création, et présentation des Soldats du feu d'Hurlevent.
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !
» Braquage de la Banque de Hurlevent
» Des relations entre la Garde de Hurlevent et la Poudre Noire

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie publique :: Les affaires extérieures-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: