Forum de guilde JDR sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 [CULT] La Gazette de Hurlevent, Worgen et loi : la loi du Hurlement ou comment la loi perçoit les Worgen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raedric Stornfeld
Admin


Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: [CULT] La Gazette de Hurlevent, Worgen et loi : la loi du Hurlement ou comment la loi perçoit les Worgen   Sam 3 Aoû - 15:00

HRP : Ce qui suit n'est pas une production du Salon, mais un bout de l'histoire du serveur et de son RP que j'ai pris l'initiative de mettre en avant avec l'aval de son auteur (Rislon). L'article est consultable ICI.

Chers membres,

Un article de la Gazette de Hurlevent a été publié il y a peu, je l'ajoute à la bibliothèque de notre communauté tant il me semble intéressant.

Septimus Kromann

Worgen et Loi
La loi du Hurlement, ou comment la loi perçoit les worgens
Par le Carnet, dans la Gazette de Hurlevent, le 02/08/33


La Loi est bâtie pour que le droit positif,  les droits de l’État, se rapproche du droit naturel, celui qui vient de la morale. La Loi est la représentation juridique pris par une autorité qui est ici l’État, c'est-à-dire notre Roy. Elle est censée établir un contrat entre les citoyens et l’État pour maintenir l’équilibre qui s’y joue. La Garde a pour rôle alors de faire connaître la Loi et de la faire appliquer. Ainsi faite, elle nous protège du chaos où règne la loi du plus fort. Mais qu’arrive-t-il quand celle-ci est vague ou totalement inexistante ?

La loi est, comme nous tous, rarement fixe dans le temps et évolue selon les situations de paix et de crises. Nous en vivons une actuellement avec l’état de guerre dans lequel est plongé l’Alliance et le Royaume de Hurlevent par la folie destructrice de Garrosh. Nous pouvons d’ailleurs en ressentir les conséquences. Cependant, ce n’est ni la première – ni la dernière d’ailleurs – crise à laquelle les autorités sont confrontées. Une récente se trouve être celle du Cataclysme dont les balafres se ressentent encore dans nos contrées. La Chute du mur de Gilnéas aura ainsi libéré le secret des Worgens, le nom donné aux « humains maudits » par cette malédiction. Nous avons demandé à des experts de se pencher sur le cas « Worgen ». De quoi s’agit-il ?
Il s’agit d’un héritage antique de la civilisation Kaldorei, il y a des milliers d’années de ce jour, dérivant d’une forme druidique, celle du loup, dont la tentative de la contrôler a donné ces « Worgens ». De bien des manières, on l’associe à une Malédiction magique, bien qu’elle puisse se propager comme une sorte de virus. Elle se propage par morsure et le sang, certains parlent que boire du sang de worgen contamine le buveur et lui fait devenir un worgen. Nous n’avons cependant pas pu mettre ceci en pratique car la Contamination est interdite.

Interdite ? Cela est un fait intéressant. En effet, soucieux que la population de notre bien et cher royaume de Hurlevent ne se retrouve pas transformé, au risque de voir resurgir les événements de Gilnéas, la Chancellerie Royale a  fait interdire la contamination d’être-vivant. Depuis le début, cet article a parlé d’histoire, de politique et d’actualité. Tout cela pour introduire la situation dans laquelle se trouve les worgens vis-à-vis de la Loi.
Les « Worgens » sont, ce qu’on peut dire, des « blancs juridiques », c'est-à-dire que la Chancellerie n’a pas ou peu prise en compte leur arrivée ainsi que les nouveaux crimes-délits qui pouvaient en découler.

Aux yeux de la Loi, que sont les « Worgens » ?

A l’arrivée des infectés dans nos villes, les autorités ont parlé de Gilnéens infectés. Il est pourtant évident à la suite des récentes découvertes à leur sujet que tous les infectés ne sont pas des Gilnéens. Au fur et à mesure, elle a finit par dériver en race, même si rien n’est précisé clairement dans les annonces. De plus, à défaut de termes précis, les Worgens peuvent être rangés dans la catégorie des  « Animaux ».  Nous citons la loi à ce sujet :

Citation :
   Chapitre IV : De la responsabilité civile des animaux

   1) Dans le cas où l'animal a un propriétaire.

   Art. 37 :Un animal est considéré comme ayant un propriétaire s'il :
   -Porte un collier, un tatouage, ou quoi que ce soit pouvant indiquer une prise en charge par un être civilisé.
   -Répond à un nom. Le propriétaire sera la personne qui lui a donné ce nom.
   -Quelqu'un en réclame la propriété.
   Dans ce cas, absolument tout ce que fera l'animal, que son propriétaire soit présent ou pas, sera imputé à celui-ci.
   Dans le cas ou, préventivement, le propriétaire serait venu à la caserne, avant que l'animal ne commette un impair, nous avertir qu'il a perdu le contrôle de son animal, pour une raison, l'animal sera considéré comme n'ayant pas de propriétaire et sera régit par les lois concernant les animaux sans propriétaire.

   2) Dans le cas où l'animal n'a pas de propriétaire.

   Art. 38 :Est considéré comme n'ayant pas de propriétaire les animaux ne correspondant à aucun des critères ci-dessus.

   Art. DE-38.1: Premier délit commis : Reconduite dans la forêt.
   Art. DE-38.2: Première récidive : Reconduite dans la forêt.
   Art. DE-38.3: Seconde récidive : Abattage.
   Art. CR-38.4 :Premier crime commis : Abattage.

   3) L'animal est un druide sous forme animale.

   Art. 39 :Est considéré comme un druide sous forme animale :
   -L'animal porte des marques druidiques.
   -L'animal dispose de capacité surnaturelles.
   -L'animal peut communiquer via un langage articulé.

   Art. DE-39.1:Premier délit commis : Réprimande par un garde ou du Cercle Cénarien.
   Art. DE-39.2: Première récidive : Examen par un membre du Cercle Cénarien. S'il peut être éduqué ou discipliné, demande de mise sous tutelle de celui-ci. Dans le cas contraire, l'animal sera considéré comme enragé, et abattu.
   Art. CR-39.3: Premier crime commis : Abattage.  
Imaginons un cas extrême, un infecté sous sa forme worgen se retrouve dans la rue. Dans la mesure où il porte un collier ou un tatouage sur lui, qu’il possède un nom ou que quelqu’un en réclame la propriété, ou qu'il soit muet. Il peut être considéré comme une bête et appartenir à la personne qui le réclame.
Ensuite, on pose une colle : Mais la chancellerie a reconnu les worgens comme étant des citoyens de l’Alliance et disposant donc des mêmes droits. A cela je réponds non ! Dans la publication datant du 28 ième jour du douzième mois de l’année 32, elle précise que seul les gilnéens infectés sont considérés comme tel.

Donc, les Hurleventois infectés ou autres origines infectés n’ont aucun droit. Au mieux, il pourrait avoir ceux du druide, car en effet, le worgen possède un langage articulé et peut donc communiquer. Le worgen ne serait donc qu’une forme druidique, mais contrairement à tout citoyen de l’alliance dès qu’il commettra un crime, il sera abattu. Et la Garde dans tout ça ? Rassurez-vous, ceci est la version extrême et nous nous doutons que la Garde n’ira en aucun cas suivre un tel chemin.

Et alors ? En quoi cela nous regarde ?

La loi est censée nous protéger, mais si celle-ci est absente ou trop peu présente dans un domaine, elle peut devenir une arme, voire un fardeau pour les citoyens. On ne parle pas seulement d’une partie précise de la population mais de toute la population. Bien sûr, il y aura toujours ceux qui sauront manœuvrer les lois à leur avantage malgré que leurs actes soient clairement immoraux. La loi ne se veut-elle pas pourtant proche de la morale ? Il serait long de débattre sur cette problématique, surtout que ce n’est pas celle de cet article.

Comme nous vous l’avons précisé, la contamination est interdite par la Loi, cependant quand nous en lisons les lignes, cela n’est stipulé nulle part ! Nous n’en savons donc rien. Actuellement, si quelqu’un venait à contaminer quelqu’un. Il ne pourrait en aucun cas être poursuivi en justice pour cela. Ou seulement si la victime porte plainte, ce qui risque d’être délicat car la première transformation fait devenir une bête sauvage sans réflexion. Pour retrouver son contrôle, il faut pour cela suivre un rite elfique, sauf qu’un worgen sauvage ne réfléchit pas, il agit selon ses instincts. Et encore, le rite n’a aucun garanti, elle ne marche pas toujours…

La contamination, Crime ou Délit ? Quelle peine devons-nous appliquer dans pareil cas ? Nous n’en savons rien et cela fait peur car en l’absence de preuves concrètes et physiques, tout peut arriver.

   - Soit la loi n’a rien dit donc on ne peut rien faire sans la plainte de la victime, à condition que celle-ci survive. Si elle ne survit pas, on saura de quoi le condamner : de meurtre pur et simple.

   - Soit la loi n’a rien dit mais on sait que cela est interdit donc… La Garde peut infliger le châtiment de son choix au dit contaminateur : c'est-à-dire allant de rien à un abattage sans procès en référence à la loi de Hurlevent sur les Animaux.

Et quand bien même, il n’y a eu aucune contamination annoncée depuis deux années. Cela nous sert à quoi de savoir ça ?
A être prévoyant, même si certes, cela n’est pas un cas de la vie de tous les jours. Pour montrer l’utilité de cet article, nous allons nous porter sur un cas plus quotidien que le précédent. Le cas de la Rixe, et de la légitime défense. Nous citons la loi à cet effet :

Citation :
   2) Du cas de la légitime défense

   Art 35 : Un citoyen faisant usage de la force, sera considéré en légitime défense si et seulement s'il a agit en réponse à une agression physique et dans le cas où il aura fait preuve d'une force de frappe équivalente à celle de son agresseur. La légitime défense entrainant un lissage des peines pouvant être partie ou complet, selon les faits.

   Art 35.1: La légitime défense : Des civils, contre une agression, une atteinte à la personne, ou acte de défense, sera toléré et salué à la suite d'un interrogatoire.
   Art 35.2: légitime défense : des biens : vol de marchandises; bien menacé.
Bien. Maintenant qu’on a la loi, posons le contexte. La physionomie de la forme worgen est assez différente de celle Humaine. Elle est plus grande, rapide, lourde et forte que celle d’un humain. A savoir que certains considèrent que les worgens sont de deux à quatre fois plus fort qu’un humain, mais de tels expériences ayant choqué les gens, elles n’ont pas pu être terminées.
Ceci dit, mettons un humain contre un worgen. Parlons d’abord des armes. Pour qu’il y ait la légitime défense, il faut que, d’après la loi, l’arme ait une même force de frappe que son aggresseur au plus. Si le combat se fait à mains nues, le worgen ne peut pas se défendre d’après la légitime défense.

Pour deux raisons :


   - Ses griffes font plus de cinq centimètres, ce qui classent ses griffes comme des dagues qui ont une force supérieur au poing. Certes, mais vous nous direz : « Il a de la force, il n’a pas besoin de se servir de ses griffes pour se défendre. » Déjà, il faut prouver qu’il n’a pas utilisé ses griffes, ce qui peut s’avérer ardu sans témoin de la scène… Nous allons dans le second cas.


   - La force d’un worgen étant largement supérieure à celle d’un humain, en théorie. La force de frappe d’un worgen s’il y va doucement est supérieur à celle de son agresseur, ce qui rend la légitime défense du worgen quasi-impossible.
   De ce fait, à moins que l’agresseur soit arme de dagues, et encore dix griffes contre deux dagues, la légitime défense ne s’appliquera pas car il y a trop d’armes par rapport à l’agresseur, un worgen ne pourra pas avoir de légitime défense. Seul solution : se battre avec une épée lourdre contre un worgen.



On en revient à cette conclusion : Un infecté ne doit pas utiliser sa forme worgen pour se défendre envers une agression, quitte à y laisser des plumes.


Et la forme Worgen ? A-t-on le droit d’être sous cette forme ?

La forme worgen n’est pas autorisée à proprement parlé par la loi. On ne peut donc pas parler de droit. Cependant, elle n’est en rien interdite par la loi, de ce fait, elle serait tolérée plus qu’autre chose. Une chose est sûr, il est interdit d’être sous forme worgen, sauf raisons particulières dont médicales.
Toutefois, il existe une faille : « Attendu que le caractère brutal de cette métamorphose peut occasionner dommages et préjudices aux tiers » venant de la déclaration du 28ième jour du douzième mois de l’an 32. Cela signifie que l’on peut porter plainte pour dommages et préjudices aux tiers si un infecté est sous sa forme worgen et qu’il refuse de se remettre sous cette forme.

A savoir qu’il y a actuellement dans cette cité d’Hurlevent, trois courants de pensées tant qu’à cette affaire.

   - Ceux qui sont pour que les infectés puissent être sous cette forme quand bon leur semble.

   - Ceux qui s’en fichent éperdument

   - Ceux qui tiennent absolument à ce que les infectés restent dans leur forme humaine, quitte à les envoyer en prison s’ils refusent voire à les abattre.

Cela commence toujours de la même manière. Quelqu’un voit une forme worgen et lui demande de changer de forme, soutenu par plusieurs individus. Le worgen répond « non », soutenu de même par plusieurs individus, et c’est là qu’un débat stérile et sans issue débute. Aucune loi n’interdisant ou autorisant cela, les deux ont la possibilité de faire ce qu’ils font. Sauf que si c’est le worgen qui blesse le type, il aura généralement une plus grosse peine que l’inverse. Donc, cela entraine encore et encore les mêmes problèmes, les mêmes prises de tête, et les mêmes désagréments pour les autres citoyens. Il vous est peut-être arrivé d’écouter et d’observer ce genre de débat à proximité de la cathédrale place faol.


Et où est-ce que tout cela nous mène ?

Nous avons montré les faiblesses de notre système judiciaire pour les Worgens. Désormais, le tout est d’apprendre de nos erreurs pendant ces deux années et d’enfin créer des lois qui assurent les mêmes droits à tous les citoyens. Cependant, nous, citoyens, ne pouvons rien faire pour cela. C’est à la Chancellerie Royale de vérifier que les lois sont adaptés et cohérentes aux périodes et aux situations pour permettre à la Garde d’assurer correctement le maintien de l’ordre et de la sécurité, dans le respect de la morale, de la loi et de la Justice.

Par Le Carnet
Édition du 2 Août de l'an 33


Dernière édition par Septimus Kromann le Ven 5 Déc - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Raedric Stornfeld
Admin


Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: [CULT] La Gazette de Hurlevent, Worgen et loi : la loi du Hurlement ou comment la loi perçoit les Worgen   Sam 9 Nov - 20:19

Citation :


Editorial


Ceci est un éditorial de la Gazette de Hurlevent concernant l'Article du 2 Août de l'an 33: Worgen et Loi par le Carnet. En effet, nous nous sommes aperçus que l'auteur du texte avait glissé une erreur dans l'article de la veille, celle-ci s'apparentant plus à un oubli. Nous citons: partie quatre sur la forme worgen:

Citation :
La forme worgen n’est pas autorisée à proprement parlé par la loi. On ne peut donc pas parler de droit. Cependant, elle n’est en rien interdite par la loi, de ce fait, elle serait tolérée plus qu’autre chose. Une chose est sûr, il est interdit d’être sous forme worgen, sauf raisons particulières dont médicales.
L'auteur du texte ne voulait pas dire que la forme worgen était interdite par la loi. Il a oublié de préciser que cela ne s'appliquait que "dans la Caserne de Hurlevent ou dans un Tribunal", texte que l'on peut trouver lors des anciennes campagnes de recrutement de la Garde de Hurlevent.

Ainsi donc: "Une chose est sûr, il est interdit d’être sous forme worgen dans la Caserne ou dans un Tribunal, sauf raisons particulières dont médicales."

Nous sommes navrés des désagréments de cette erreur et vous demandons d'accepter nos plus plates excuses quant à cette erreur. Nous remercions l'âme charitable qui a bien fait de remarquer cette erreur.

Par le Carnet
Edition du 3 Août de l'an 33
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
 
[CULT] La Gazette de Hurlevent, Worgen et loi : la loi du Hurlement ou comment la loi perçoit les Worgen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Gazette de Hurlevent - Édition & Brève
» La gazette d'hurlevent
» La Gazette de Hurlevent
» La Gazette de Hurlevent
» [Projet] L'éveil de Gilnéas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie privée :: Bibliothèque-
Sauter vers: