Forum de la guilde rp-érudit Le Salon, sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 [BIO] Les Nérubiens, par Arcturus Ciaphas Aurélian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arcturus Aurélian

avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: [BIO] Les Nérubiens, par Arcturus Ciaphas Aurélian   Mar 16 Fév - 3:09

Citation :

LES NERUBIENS
par Arcturus Ciaphas Aurélian



Introduction-

C’est dans un souci de postérité que je me suis décidé à préserver la mémoire de l’histoire, de la mentalité et de la culture nérubienne dans nos langues. Aujourd’hui en proie au déclin de leur civilisation, certains membres de cette espèce sombrent dans la barbarie et d’antiques savoirs millénaires commencent déjà à disparaître. Cette race, autrefois la plus grande civilisation du Norfendre se retrouve cantonnée à quelques enclaves de survivants qui tentent tant bien que mal de faire perdurer leur mode de vie. J’ai eu l’immense privilège de pouvoir vivre parmi eux l’espace de quelques jours, et croyez bien que cela n’est pas chose commune. J'ai pu apprendre leur histoire, leur antique culture et leur mode de vie, avant et après la chute de leur empire, et je vous la retranscris aujourd’hui, pour que vous puissiez porter un nouveau regard sur cette sombre civilisation.

Historique-
Les nérubiens sont une des trois races descendantes des antiques Aqir, avec les Qiraji de Silithus et les Mantides de Pandarie. Les Aqir étaient des insectoïdes intelligents, expansionnistes et maléfiques qui étaient obsédés par la destruction des formes de vie non-insectoïdes dans l’antique Kalimdor. Ils se sont donc très vite heurtés aux deux autres empires qui régnaient sur le continent unique bien avant l’arrivée des elfes et encore moins des autres races mortelles ; Les trolls Amani et Gurubashi.

Cette guerre, appelée guerre des trois empires (-16000) vit la division de l’empire d’Azj’Aqir en trois parties. Les ancêtres des nérubiens s’installèrent dans les profondeurs du grand nord et fondèrent le royaume souterrain d’Azjol-Nerub.



La dispersion de l'empire d'Azj'Aqir sur une carte pré-déferlement. Le puits d'éternité est au centre.


Ils y prospérèrent à l’abri des regards et des problèmes de la surface, leur royaume s’étendant bientôt à la moitié du continent. Ils y firent prospérer leur mode de vie, ils construisirent de somptueuses bibliothèques de littérature, de musique, de philosophie et de magie arcanique. Ils érigèrent de hautes ziggourats et de grandes terrasses où ils vivaient et travaillaient tout en contemplant les mystères de l’univers. Ce fut un âge d’or insoupçonné du reste du monde.

Puis, le roi-liche descendit des cieux pour s’écraser juste au-dessus d’eux, au niveau de la cité de Naz’anak. Ce fut le début de la guerre de l'araignée. La venue d’une horde de morts-vivants présentait une menace indéniable. Les guerriers d’élite furent dépêchés pour attaquer Ner’zhul rapidement avec un effet de guérilla très efficace. De plus, pour la plus grande frustration de celui-ci, ces créatures qui se mettaient en travers de sa route résistaient à la peste et à toute forme de manipulation mentale. Toutefois, malgré ces atouts, pour tout guerrier nérubien qui mourait, l’armée du roi-liche grandissait, et le royaume finit par s’effondrer à l’usure suite aux assauts répétés des morts-vivants. Le roi d’Azjol-Nerub, Anub’Arak, fut tué puis relevé comme un serviteur mort-vivant du roi-liche. Il aidât ensuite à achever les poches de résistance restantes dans le royaume, tuant les artistes et les philosophes, brûlant et détruisant les grandes bibliothèques.

Au cours de ces évènements, de nombreux habitants se réfugièrent sous terre pour échapper aux sbires du roi-liche. Mais certains creusèrent trop profondément dans l’ancien royaume et y découvrirent vraisemblablement les vrilles du terrible dieux très ancien Yogg-Saron. Ce dernier, dérangé par cette intrusion, envoya ses serviteurs pour anéantir les nérubiens. Ils se retrouvèrent pris entre le marteau et l’enclume, et furent massacrés.

Certaines reines purent s’enfuir lors de la chute du royaume, et aujourd’hui, les nérubiens vivent dans des enclaves souterraines dispersées et sans aucun lien entre elles. Cette antique race de philosophes s’adonne aujourd’hui aux affres de la passion et vit au jour le jour sans plus d’espoir pour les guider.

En signe d’hommage pervers pour la résistance acharnée de ces êtres, le roi-liche décida d’adopter leur style architectural raffiné pour ses propres constructions et conserva une partie de leurs savoirs ésotériques.

Physiologie-
Les nérubiens ressemblent à des hybrides humanoïdes-arachnides. Un nérubien a la partie inférieure du corps d'une araignée, et une plus petite partie supérieure de corps humanoïde. Les nérubiens ont également des tenailles comme des griffes à la place des mains, qu'ils utilisent avec une habileté étonnante; ils gèrent des outils complexes sans aucune difficulté.

Les nérubiens ont une société fondée sur les castes et leur taille dépend en grande partie du régime alimentaire assigné à celle dont ils font partie.

Les ouvriers ont une taille d’environ 3 mètres de hauteur entièrement debout et 2,50 mètres de diamètre.
Les guerriers font entre 3 et 3,60 mètres de hauteur et 3 mètres de diamètre.
Les prophètes (ou voyants) peuvent atteindre 4,50 mètres de hauteur et 4 mètres de diamètre.
Les seigneurs nérubiens ont une forme différente des autres. Ils peuvent atteindre 5,50 mètres de hauteur et 6 mètres de diamètre et possèdent une énorme carapace assortie d’une paire d’ailes obsolètes, leur donnant l’air de scarabées géants.
Les reines, quant à elles, peuvent atteindre 12 mètres de hauteur et remplir une caverne entière de leur corps gonflé m’as t’on-dit, sans que je puisse le vérifier. Il semblerait qu’il existe également une relation directe entre la taille et la puissance ; les plus grandes reines seraient donc aussi les plus puissantes.



Dans le sens de la lecture: Un vizir, un seigneur-araignée, un fileur nérubien volant, un fileur nérubien terrestre et un guerrier nérubien classique.


Je n’ai pas pu obtenir beaucoup d’informations concernant l’espérance de vie des dirigeants, mais il semblerait qu’en règle générale un nérubien moyen ait à peu près la même espérance de vie qu’un humain.

On raconte que les reines nérubiennes peuvent transmettre leurs connaissances de mère en fille par voie génétique.


Société-
Comme je l’ai dit juste au-dessus la société nérubienne est divisée en castes. A première vue une communauté nérubienne ressemble une ruche. Une communauté de nérubiens a un seul dirigeant (généralement une reine, autrefois un roi pour tout le royaume), quelques conseillers, un petite garde de guerriers, puis un grand nombre d’ouvriers. Le système de castes la société nérubienne ne dégage pas un sentiment de supériorité ou de stigmatisation vis-à-vis des castes inférieures.

La caste est déterminée tôt dans la jeunesse des nérubiens. Les travailleurs présentant des aptitudes physiques inhabituelles deviennent des guerriers; les travailleurs qui manifestent des talents mentaux deviennent des voyants (prophètes) et ceux qui montrent des compétences de tissage exceptionnelles deviennent des tisseurs (de toile).

• Les travailleurs pallient aux besoins plus importants de la communauté: alimentation, fabrication d'armes, exploitation minière, construction ; tout pour satisfaire les besoins des autre castes. Leurs vies sont une suite de travaux interminables. Quand les travailleurs ont besoin de se reposer ils peuvent dormir dans de petits nids qui tapissent les murs de grandes cavernes communautaires.

• Les tisseurs sont encore honorés dans les communautés nérubiennes. Même si ceux-ci ont perdu une grande partie du savoir-faire antique ils sont la base de l’industrie. Les toiles qu’ils tissent ont la consistance du cuir mais sont beaucoup plus résistantes et durable et sont utilisées pour de multiples applications.

• La caste des guerriers est organisées en petits groupes pour patrouiller les défenses d'une communauté, mais ils officient également en tant que chasseurs. Pour les aider dans leur tâche, les entrées sont couvertes de barrières de gaz épais qui sont ensorcelées de manière à réveiller la communauté lorsque quelqu’un viole leurs frontières. Certains capitaines éminents peuvent être élevés au rang de seigneur-araignée.

• L'épine dorsale de la communauté intellectuelle est constituée des voyants, ou prophètes, une sous-communauté très unie d’arcanistes et de savants qui sont obsédés par la préservation des traditions et s’attèlent aujourd’hui à la reconstruction de leurs bibliothèques perdues. La magie à une place importante dans la construction de leurs communautés et bien que je n’aie évidemment pas pu les passer au crible fin, de nombreux sortilèges de défense entourent leurs colonies. Les voyants sont plus souvent audacieux que les autres, et risquent parfois une sortie afin de braver les restes du fléau et s’aventurer dans leurs propres ruines afin de trouver des fragments de connaissance perdue. Ils comprennent le monde extérieur mieux que les autres nérubiens, et font les meilleurs diplomates. Certains voyants éminents peuvent être élevés au rang de vizirs.

• Dans les petites communautés c’est un conseil de vizirs et de seigneurs qui dirige et qui édicte les règles. Dans les grandes villes et communautés on retrouve un dirigeant autocéphale (généralement une reine) épaulé par un conseil de seigneurs et de vizirs. Les édits de la reine forment le droit naturel nérubien mais ses jugements sont souvent tempérés par le conseil qui n’hésite pas à remplacer une reine dont le jugement semble imprudent. Cependant, les reines sont vénérées comme les gardiennes de la mémoire ancestrale, et seul un conseil unanime oserait contester ouvertement son autorité.

Architecture-
Les communautés et villes nérubiennes sont composées de niveaux qui suivent la structure de la société. Plus on descend dans les niveaux plus on retrouve les quartiers des classes supérieures.

Le premier niveau est généralement celui des guerriers, qui tout naturellement montent la garde.
Viennent ensuite les quartiers des ouvriers où l’on retrouve leurs alcôves mais aussi les lieux de stockage de nourriture et d’eau puis les quartiers des voyants et des seigneurs où l’on retrouve leurs bibliothèques.
Le dernier niveau est une énorme caverne-sanctuaire où réside la reine et qui est interdite d’accès à tout autre que la reine et les autres pondeuses.

L’architecture m’a frappé comme un étrange mélange d’influences probablement titaniques ou Vrykules et d’un style hérité de leurs origines insectoïdes avec de nombreuses références aux araignées. Les quartiers les plus raffinés, et donc bien sûr les plus proches de l’architecture titanique carrée, sont les quartiers inférieurs, destinés aux classes supérieures, tandis que les quartiers des travailleurs ont un coté plus… « Ruche ».



Un bâtiment nérubien. Un soupçon de style qiraji peut être vu.


Toutes les surfaces, y compris les murs et les plafonds, sont destinées à être traversées et peuvent être garnies de tapisseries en toile exquises ainsi que serties de pierres précieuses polies. Malheureusement les seules toiles que j’ai pu voir étaient couleur argent clair et sombre, mais les antiques tisseurs d’Azjol-Nerub pouvaient produire de nombreuses autres couleurs. Il semblerait que grâce à un art aujourd’hui perdu ils filaient également des toiles transparentes et translucides afin de produire ce qui ressemblait extérieurement à des vitraux. J’ai également constaté avec un certain émerveillement que les toiles produisaient un son harmonieux lorsque l’on les touchait, bien que plus aucun d’eux ne se soucie de musique aujourd’hui, on peut imaginer que ces de cette manière qu’ils la produisaient.

On m’a également rapporté qu’autrefois les grandes villes étaient jonchées de monolithes géants marqués de runes au sommet desquels ils plaçaient des gemmes servant de conduit magique. En construire aujourd’hui serrait dangereux et attirerait les restes du fléau. Cet aspect est donc probablement en voie de disparition.

Alimentation-
Comme je l’ai dit précédemment, l’alimentation dépend de la caste, et l’alimentation détermine nombre de facteurs de croissance qui changeront l’apparence des nérubiens. On peut toutefois dire que les nérubiens sont exclusivement des carnivores.

Les ouvriers, chargés de produire la nourriture mangent eux-mêmes les larves et les termites vivantes qu’ils trouvent ci et là dans les souterrains tandis que les classes supérieures ont droit à de petits mammifères, des poissons et des oiseaux, qu’ils mangent également vivants. Quand c’est possible ils gardent des animaux dans des enclos.

J’ai pu remarquer une curieuse coutume chez les guerriers. Certains produisent une toile comestible et l’enduisent de poison, puis la lancent sur leur proie avant de tout manger. Ils feraient cela pour, semble-t-il, éprouver leur constitution.

Mentalité-
Les nérubiens sont cruels, xénophobes et froids. Ces traits de caractères les font bien souvent pencher vers le sadisme. Ils ont peu d’imagination, et ne voient pas bien plus loin que le rôle prédéterminé qui est le leur. Ils ont du mal à comprendre et appréhender des concepts liés aux émotions. Certains décriraient leur mentalité de « froide ». Ils ne font confiance à personne, et si je n’avais pas été leur invité ils m’auraient empalé à la première vue. Ce qui pourrait ressembler à des défauts est toutefois très utile à certains moments, car tenter n’importe quel sort d’attaque mentale contre eux est peine perdue. Ils sont comparables à des psychopathes. Très intelligents mais froids. Ils ne sont toutefois pas tous forcément mauvais.

Tous ces traits de caractère les empêchent de pouvoir rejoindre telle ou telle alliance, et les condamnent à devoir faire face seuls. Ce n’est que par intérêt qu’ils acceptent une collaboration (de courte durée) avec d’autres races.

Les prophètes sont toutefois un peu plus… « Humains », je dirais, et sont ceux qui s’activent à rebâtir leur civilisation avec le plus de ferveur.

Miscellanées et notes -


  • Les nérubiens parlent leur propre langue, une succession de cliquetis qu’ils font avec leurs mâchoires. Une grande partie des classes dirigeantes ont appris le commun depuis.
  • Dans l'ancienne Azjol-Nerub, il y avait cinq ou six écoles de pensées religieuses, et les débats théologiques y étaient monnaie courante. Finalement, cependant, les nérubiens en sont venus à la conclusion que l'adoration des créatures d'outre-monde est pure folie. Le concept de culte leur est inconnu.
  • Ils peuvent cracher et injecter du poison par morsure. Ce poison s’attaque aux muscles.
  • Les fileurs nérubiens ne sont probablement pas à proprement parler des nérubiens, car ils ne présentent pas de caractéristiques humanoïdes et sont probablement plus des cousins dégénérés où des araignées ayant évolué à leur contact. Le fait est que les nérubiens s’en entourent souvent comme des animaux de compagnie et d’auxiliaires dans leurs forces armées.
  • Les nérubiens évitent généralement l’affrontement de face et préfèrent éviter le combat ou lancer des attaques rapidement de harcèlement. Ils peuvent se montrer très disciplinés, notamment lorsqu’un leader charismatique se trouve à portée.




---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Arcturus Ciaphas de la maison Aurélian.
-Discipline et dévotion ne faiblissent jamais

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[BIO] Les Nérubiens, par Arcturus Ciaphas Aurélian
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les chasseurs de démons, par Arcturus Ciaphas Aurélian
» Présentation d'Aurélie
» Joyeux Anniversaire à Aurélie In Wonderland !
» Tournoi qualificatif ETC
» BlackOnly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie privée :: Bibliothèque-
Sauter vers: