Forum de la guilde rp-érudit Le Salon, sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 [ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eryline

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: [ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline   Sam 19 Déc - 8:44

Citation :




L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement :
Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique




Table des matières
I.  Définitions
II. Composants
III. Préparation intermédiaire
IV. Finalisation
V.  Des premiers essais









Avant propos et remerciements

C'est avec humilité, que je me permets de vous présenter un essai sur l'art que je pratique depuis quelques années, avec une certaine passion. La majorité de mes recherches convergent vers l'amélioration de cet art, qui tente de fusionner les arts de la Joaillerie et de l'Enchantement. Dans cet essai, nous l'évoquerons comme étant de l'"orfèvrerie arcanique".

Les Draenei ont une compréhension bien supérieure dans un domaine très similaire, la taille des cristaux. Cependant, je me permettrais d'aborder la taille des gemmes en général, qu'elle soit minérales ou organiques, ne serait ce que pour comprendre ces choix par démonstration plutôt que par théorème, l'esprit humain n'ayant pas la même logique (pour des raisons évidentes de longévité...).

Je tiens à souligner que mes connaissances sur les sujets ont été acquises majoritairement en autodidacte.
Le cheminement qui a été le mien pourra intéresser les esprits curieux, par sa méthodologie au moins, si ce n'est par ses résultats. Etant arcaniste de formation, ma vision personnelle aura été teintée par les enseignements reçus lors de mes études, ainsi que par les lectures qui m'ont été accessibles à Dalaran.







Je tiens à remercier personnellement et avec chaleur :

L'Anachorète Kelyss, experte spécialisée en cristaux enchantés draeneï, pour son aide pointue, et sa bienveillance.
Elle m'a ouvert les yeux sur certaines de mes observations, me montrant du doigt des erreurs de jugements, liées à de la hâte à conclure.

L'Ordonnateur du Salon, Lienasem Mirelame, pour le temps qu'il a accordé à mon projet.
Ses explications sur la magie d'enchantement, et ses conseils avisés m'ont poussé à orienter les essais pour ma dernière étude en date, de façon plus pragmatique.

Mon compagnon, Vanaryon, pour son soutien au quotidien, sa patience, sa foi en moi et en mon études.
Sans ses encouragements, ce traité n'aurait jamais vu le jour. Merci...

Les auteurs des références que j'ai utilisées : Kolben Fracassor et Martha Bauregard, pour leur travail passé et présent qui m'ont poussé à me poser les bonnes questions.


Références :
- Rapport minier : les métaux rares d'Azeroth et d'Outreterre, par Kolben Fracassor
- Encyclopédie de L'Arcane, par Martha Bauregard





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryline

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: [ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline   Sam 19 Déc - 8:47

Citation :





I. Définitions




De la joaillerie

La joaillerie est initialement l'art de fabriquer des joyaux en mettant en valeur des pierres précieuses, fines ou ornementales, et des perles. Associée à la magie, la joaillerie, a pour vocation de modeler une gemme en vue de l'utilisation d'une de ses propriété particulière inhérente.

L'orfèvrerie désigne le travail des métaux précieux. Ce terme regroupe plusieurs techniques : le planage (ou mise en forme de la pièce), le ciselage, le montage et le polissage du métal.

L'orfèvre peut parfaire les gemmes ainsi taillées, sur des bijoux, armes, et armures. Ceci permet dans les derniers cas de transférer les propriétés indissociables de la pierre précieuse.


De l'enchantement

Les artisans enchanteurs désenchantent des artefacts pour récupérer les résidus magiques leur permettant d'améliorer de manière permanente d'autres objets, en ajoutant une propriété.


De la fusion des arts

L'orfèvre arcanique tente d'utiliser les deux arts de façon cumulative. A noter que les deux arts doivent être maîtrisés par l'artisan du fait de son processus unique.






II. Composants




Tout bon artiste a ses outils et ses matériaux pour créer son œuvre.
C'est cette seconde partie que nous allons aborder le plus exhaustivement possible.
Les outils de joaillerie étant nombreux, ils seront abordés dans un écrit à part.


2.1 Des gemmes



On distingue deux types de gemmes : les gemmes minérales et les gemmes organiques.

La qualité d'une pierre précieuse est évaluée selon une série de critères, lesquels sont principalement le poids, la couleur, la coupe et la clarté. A contrario, la qualité d'une gemme organique, peut être basée sur ses défauts ou sur ses inclusions, comme pour l'ambre.

Malgré le fait que la couleur d'une pierre précieuse ne détermine pas nécessairement son identité (sous leur forme pure, certains minéraux sont incolores, mais la présence d'autres éléments mélangés leur confère une couleur particulière), il a été établi que pour la majorité des cas, la couleur des gemmes influence ses propriétés.
Ceci est particulièrement vrai au niveau arcanique.

Les études actuelles mettent en avant les points suivants :



  • Les gemmes de couleur primaire "rouge" ont un impact significatif sur les propriétés liées à la puissance (physique, ou magique).
  • Les gemmes de couleur primaire "bleu" ont quant à elles un impact sur la résistance (physique, psychique).
  • Les gemmes de couleur primaire "jaune" sont liées à la précision (physique comme magique).
  • Les gemmes de couleur secondaire présentent les propriétés additionnées des gemmes de couleur primaire, ce dans une puissance basée sur le pourcentage de leur source primaire.
  • Les gemmes de couleur blanche sont neutres et utilisables dans la plupart des cas, leur taille est cependant plus complexe à mettre en œuvre. C'est particulièrement vrai pour les diamants. (à noter que cela soit inhérent à leur structure interne bien plus qu'à leur coloris).


Ce sujet sera abordé de façon plus précise ultérieurement. Chaque gemme sera détaillée.
En effet, hormis le diamant, il s'avère que les exceptions soient nombreuses.
Pour reprendre un exemple donné par l'expert Kelyss :
Pour un même résultat de concentration, il apparait que puisse convenir aussi bien un cristal soleil (gemme jaune) qu'un cristal de taladite traité (qui obtiendra une teinte violette au terme du traitement), si on exclut le critère de la taille.


2.2 Des métaux




Le métal utilisé en orfèvrerie se doit d'être ductile et malléable, et de présenter une conductivité arcanique forte ou très forte, en fonction de l'enchantement associé.

En se référant aux recherches de Kolben Fracassor, on en peut déduire que :


  • les métaux à privilégier sont : l'argent, l'éternium, le khorium
  • les métaux à utiliser après un retraitement magique : le titane, le trilium
  • les métaux à éviter : l'or, le vrai-argent
  • le métal à exclure : la pyrite







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryline

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: [ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline   Sam 19 Déc - 8:49

Citation :







III. Préparation intermédiaire



La taille de la gemme, permet d'utiliser une capacité particulière inhérente.
A noter que pour les gemmes de type organiques, le ciselage est remplacé par un traitement particulier, la finalité restant la même.


3.1 Taille

Le travail de la taille comprend quatre phases successives :
le "clivage" ou le "sciage", le "brutage", le "facettage", et le "polissage".


3.1.1 Travail


Le sciage ou clivage :

Les gemmes moins dures que le diamant sont fragmentées par clivage à l’aide d’une lame sur laquelle le lapidaire frappe un coup sec. Cette technique est couramment utilisée. Cependant pour les gemmes dures (comme le diamant), la pierre peut se briser faute de ne pouvoir détecter les tensions internes et les fissures cachées, dans ce cas on scie la gemme.


Le brutage :

La phase suivante du travail consiste à donner à la gemme une forme régulière dotée d’une face supérieure et inférieure.


Le facettage :

Le facettage confère à la pierre toutes ses caractéristiques.
La perte occasionnée par la taille est importante elle peut s’élever jusqu’à 60% de la gemme.


Le polissage :

La gemme est enfin soumise au polissage, pour rendre lisse et éventuellement brillant.

On distingue deux types de polissages :


  • Par abrasion: polissage manuel (à l'aide d'une pâte à polir),
  • Par écrouissage : utilisation d'un brunissoir (i.e. : instrument composé d'une tête d'acier très poli, d'une pierre sanguine ou d'une agate polie, montée sur un manche en bois).







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryline

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: [ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline   Sam 19 Déc - 8:50

Citation :





3.1.2 Catégories

On distingue 3 catégories de taille : la taille à facettes, la taille mixte et la taille unie.

La taille à facettes
(utilisée pour les pierres transparentes : pierres précieuses et pierre fines), elle-même divisée en deux catégories :



La taille à brillant



La taille à degrés



La taille mixte

Dans cette catégorie, le dessus de la pierre est "facetté" et le dessous est "à degrés"



La taille unie : les cabochons simples et doubles



Formes principales et dérivées







3.2 Traitement


Le blanchiment que l’on qualifiera de “basique” puisque fait sans adjonction de produits colorants ou de vernis, est obtenu par usage de produits qui améliorent l’aspect de la pierre -souvent par oxydation-, ou en enlèvent les défauts (couleurs non désirées).

L'imprégnation : L’imprégnation par une substance organique naturelle incolore a pour but de faire disparaitre les irrégularité en surface. L'huile va remplir les cavités ou fissures ouvertes en surface. Dans ce type de procédé, il faut utiliser une huile qui se rapproche le plus de l'indice de réfraction de la gemme concernée.

La diffusion : vise à colorer la gemme par introduction d’agents colorants (dits “agents chromogènes” comme le titane ou le fer pour le saphir bleu). Processus lent, elle nécessite un traitement pendant plusieurs jours à plusieurs semaines : la gemme est chauffée à proximité de son point de fusion et les composants imprègnent la surface jusqu’à en faire partie.

L’enrobage  : est utilisé pour améliorer l’éclat d’une gemme ou pour soutenir sa couleur, soit par application d’une substance colorante sur tout ou partie de la surface. Cette amélioration peut être détectée au grossissement si des rayures, des creux ou des entailles apparaissent dans ce revêtement. La couleur est généralement appliquée dans le pavillon, juste en dessous de la ceinture, par application d’une résine pour en augmenter l'éclat, durcir et stabiliser la surface.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryline

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: [ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline   Sam 19 Déc - 10:38

Citation :





IV. Finalisation




4.1 Des qualités & limitations des deux arts

Des différences de méthodologie peuvent être notables dans l'une ou l'autre des techniques, si elles sont utilisées de façon disjointe.


ComposantsTypage des effetsDurabilitéPuissance
Art du JoaillierGemmesPermanentPeu d'usure de la gemme en elle-mêmeModérée
Art de l'EnchanteurRésidus arcaniques- Permanent
- Aléatoire (cf. armes)
Usure liée
de façon intrinsèque
au conteneur
Modérée à puissante


Composants :

Joaillerie: Coût variable en fonction de la puissance et de la nature des effets recherchés. Abondance des matériaux de qualité standard.
Enchantement : Composants rares et provenant du sacrifice d'autres artefacts.

Limitations :

Joaillerie : Nécessite une chasse magique acceptant une gemme sur les armes/armures, qui de plus, doit être compatible avec la gemme que l'on souhaite utiliser.
Enchantement : Aucune limitation sur des armes et armures.



4.2 Des qualités & limitations de leur cumul


L'orfèvrerie arcanique double la majorité du temps les composants, cependant elle peut s'affranchir des résidus magiques si l'artisan est un arcaniste. En effet, il pourra faire usage de ses propres facultés pour intégrer des sorts d'une école particulière, directement au sein de la gemme qu'il aura lui même taillé.
Ce processus sera réalisé par "couches" et pas par "étapes". En effet, la taille précédera l'enchantement. Cependant des enchantements intermédiaires pourront être insérés au fur et à mesure de l'avancement de la taille ou du traitement de la gemme.

Ceci démultiplie les possibilités de combinaisons variées et adaptées au cas par cas.

L'effet se veut également permanent, excluant le coté parfois aléatoire auquel l'enchanteur est confronté régulièrement.
De plus, l'effet peut être combiné avec un déclenchement de type :


  • Verbal : le sort est lancé par les mots.
  • Somatique : le sort est lancé par un geste.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryline

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: [ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline   Sam 19 Déc - 12:06

Citation :





4.3 Les écoles de magie au sein de l'art

Avant de poursuivre plus avant, un petit rappel des différentes écoles de magie connues s'impose. La référence utilisée sera :  L'Encyclopédie de L'Arcane de M. Bauregard, compilant les écrits de l'Archimage Ansirem Tisserune (s'y référer pour plus de détails) :




A noter que l'Evocation est considérée pas certains comme étant non pas une école en elle-même mais une "école générale" se posant comme base des autres écoles de magie. N'étant pas la pour susciter une polémique, je me permets cependant de soulever ce point.




Les premiers essais sur les gemmes et les sorts liés aux différentes écoles permettent de définir les éléments suivants (la liste n'est pas exhaustive et sera amenée à évoluer):


  • Abjuration -> gemme bleue
  • Conjuration -> variable suivant l'effet
  • Enchantement -> gemme blanche, gemme rouge (pour le désenchantement)
  • Divination -> gemme blanche
  • Illusion -> gemme jaune
  • Transmutation -> gemme jaune, gemme rouge (si le sort est de nature offensive)
  • Evocation -> variable suivant l'effet

La Nécromancie ne sera pas abordée car exclue de mes recherches.


Il apparait une nouvelle fois que la couleur semble avoir une importance quant à son association à une école de magie.
Cependant, en s'attardant sur les expériences réalisées (réussites ou échecs), on peut noter que la totalité des paramètres sont importants. Il conviendra de développer ultérieurement une liste précise.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryline

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: [ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline   Sam 19 Déc - 13:03

Citation :


V. Compte rendu des premiers essais



Gemme avec un enchantement d'atténuation de la magie

Ecole : Abjuration
Gemme utilisée : Jaspe.
Taille : à facettes (à degrés), triangulaire.
Effet : croissant en fonction de la pureté de la gemme.
Maximum : 10% d'effet supplémentaire.



Gemme avec un enchantement d'amplification de la magie

Ecole : Transmutation.
Gemme utilisée : Hessonite.
Taille : unie, cabochon double.
Effet : croissant en fonction de la pureté de la gemme et/ou de la taille de la gemme.
Maximum : 10% d'effet supplémentaire.



Gemme avec un enchantement de détection de la magie

Ecole : Divination.
Gemme utilisée : Diamant d'Azeroth.
Taille : à facettes (à degrés), rond.
Effet : croissant en fonction de la taille de la gemme (nombre de facettes taillées).
Maximum : le nombre de facettes offre un effet de 5% maximum.








Recherches en cours


Gemme avec enchantement d'abjuration plus ciblé.


Ecole : Abjuration/ Divination
Gemme utilisée : Rubis vivant
Taille : mixte/rond
Sortilège en cours de test:

  • "Garde" (Feu)
  • Détection de la magie (Feu)

Avancement estimé de l'étude : 30%

Problématique rencontrée :
Malgré les conseils de l'arcaniste enchanteur Lienasem Mirelame, je me heurte à un souci récurrent quant à la stabilité du sort de Garde.


Prochaines étapes :


a - Reprendre les étapes d'enchantement, en modifiant leur ordre et leur lien à la taille.

b - Reproduire l'étude sur une gemme plus en affinité avec l'élément et/ou intégrer un élément métallique pour stabilisation.

c - Tenter d'adjoindre l'utilisation de la runomancie (prévoir une gemme artificielle molle produite par les draenei : un cristal de taladite), comme conseillé par l'anachorète Kelyss.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eryline

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 14/12/2015

MessageSujet: Re: [ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline   Sam 19 Déc - 13:44

Citation :



Conclusion






L'orfèvrerie arcanique tente d'associer deux arts complémentaires comme le sorcier peut parfois s'amuser en tentant d'associer deux écoles de magie lors de l'élaboration d'un nouveau sortilège. Cet art "cumulatif", comme évoqué en introduction, n'est pas étranger à la culture draenei qui l'utilise et l'a utilisé pour ses cristaux. Cependant, il semblerait que les Draeneï aborde la Joaillerie en la couplant plus aisément à l'art de l'Ingénierie qu'avec l'art de l'Enchantement. On voit en effet les artificiers utiliser des machines complexes. De notre coté, nous pourrions tenter de pallier au manque d'outillage technologique par la magie.

C'est ainsi que j'ai tenté de présenter cet art cumulatif. Sous ce jour, avec un regard personnel, vous dévoiler mes recherches aura relevé plus du rapport d'étonnement que du traité exhaustif.
Comme le disait mon grand-père : La magie n'est pas toujours une science exacte. Je le rejoindrais en rajoutant que nous devrions peut être mêler la candeur de nos premières années, observer les choses sous un nouvel angle, en ajoutant l'esprit critique de nos expériences.

Merci d'avoir pris le temps de me lire et de partager tout au long de cet essai ma passion.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ARTI] L'art de la Joaillerie couplé à l'art de l'Enchantement  : Présentation de l'Orfèvrerie Arcanique, par Eryline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joaillerie
» Need Help pour set arti svp =)
» Monter la Joaillerie ...de 1 à 525
» [GUIDE] Monter la Joaillerie 1-525
» La joaillerie a WoD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie privée :: Bibliothèque-
Sauter vers: