Forum de la guilde rp-érudit Le Salon, sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 [MAG] Le Système Essentiel de Schenfer-Claude, par Alban Lindauer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alban Lindauer

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 15/08/2012
Localisation : Non

MessageSujet: [MAG] Le Système Essentiel de Schenfer-Claude, par Alban Lindauer   Mer 14 Jan - 19:09

Citation :
Le Système Essentiel de Schenfer-Claude


Préambule


Le Système Essentiel de Schenfer-Claude est un travail d'envergure auquel j'ai participé pendant de nombreuses années. Au coté du magistère Claude et grâce aux travaux de l'archimage Schenfer, nous avons essayé de  créer des systèmes qui permettraient à tout un chacun d'utiliser la magie et d'en bénéficier. Même si le projet n'a pas porté ses fruits, je pense qu'il est important de partager nos efforts sur ce sujet et de ne pas le laisser tomber dans l'oubli, pour peu que quelqu'un, plus tard, souhaite le reprendre là où nous l'avons laissé.


Présentation de l'auteur


Né le 3/12/-23 à Dalaran, Alban Lindauer est né dans une famille de mage, troisième enfant d'une famille de 7 personnes. Contrairement à ces frères et sœur, il a toujours été un piètre mage, montrant peu de puissance magique et un instinct pour la matière assez faible. Malgré tout, au fil de ses études, il s'est découvert un talent certains pour la calligraphie et les runes magiques. Il décida donc de poursuivre dans ce domaine et devint assez vite un spécialiste du sujet. Au cours des années, il connut également une passion pour la mécanique et l'ingénierie, inventant lui même plusieurs outils qui connurent un succès mineur. Il participa à un certain nombre de travaux dans plusieurs équipes dirigés par son mentor, le magistère Claude, et son nom se retrouve associé à un bon nombre de textes assez divers.  Il eu la chance de survivre à la destruction de Dalaran en 20 et fuit jusqu'à Forgefer avec l'aide d'un collègue nain (invité à Dalaran pour travailler sur le dernier projet en tant que spécialiste en rune) où il demeure actuellement.








Citation :
I Les travaux de Schenfer


L'archimage Archibald Schenfer était un mage excentrique qui a disparu il y a environ 130 ans, dans des circonstances nébuleuses. Sont nom est très peu connu, mais il a, au cours de sa longue carrière, réalisé plus d'une centaine de travaux divers et variés, dont la plupart sont passés inaperçu. Ces travaux traitaient de tout les sujets, passant d'un "Traité sur la conservation des cucurbitacées en milieu hostile" (plantes dont il était très friand, lui conférant une haleine légendairement mauvaise) jusqu'aux théories traitant des qualités techniques requises par un individu pour accéder au statut de divinité reconnue.

L'ouvrage qui nous intéresse présentement se trouve être "Théories portant sur les champs essentiels", ouvrage étant à l'origine de nos travaux.

Dans cet ouvrage, Schenfer définit, après de longs travaux de mesures et d'expériences sur des animaux plus ou moins intelligents (gnolls, kobolds, chiens, rats etc.), les propriétés de ce qui est communément appelés l'âme.
Pour lui, tout les êtres vivants sont dotés d'un champ énergétique mineur et changeant, de nature magique et propre à l'individu. Ce champ dit "essentiel", est ce que les non initiés réfèrent comme une âme. De même, le terme "être vivant" se définit comme étant une entité physique doté d'une âme propre. Ainsi une entité composés de plusieurs âmes ne rentre pas dans cette définition, et ne restera rien de plus qu'une aberration.

Le champ essentiel donc, est le siège de la conscience et des pensées dans un être vivant, et permet l'émission d'ordres vers le corps, lui permettant de subsister. La valeur énergétique d'un champ essentiel, la charge essentielle, est d'environ 4.56 fois celle de l'activité moyenne du cœur cognitif (mesuré en umi*). Ce cœur cognitif, logé dans le cerveau, est le point où le plan physique et le plan essentiel se rencontrent, le lien qui se fait entre le champ essentiel et le corps. Pour des raisons éthiques, celui ci n'a pu être observé dans le cerveau d'êtres supérieurs (humains, elfes, nains...) et ainsi la charge essentielle de ces espèces n'a pu être mesurée.


* L'umi (ou unité de mana instantanée) est une unité de mesure de l'énergie à un instant précis. Elle est définie dans un ouvrage intitulé "De la magie" par l'archimage Schenfer. Les valeurs comparatives avec des unités plus répandues ou plus récentes peuvent être trouvées dans le livre "La mesure à travers les âges", d'Auguste d'Erpson.



Citation :
Ces théories définissent également l'existence d'activité essentielle. Ces activités varient par leur nature et leur influence sur la charge essentielle. Ainsi, une activité basique, comme la conscience simple, a une influence mineure sur la charge alors qu'une activité importante, comme la concentration requise pour lancer un sort, aura une influence importante sur le champ essentiel. Ces influences sont définis précisément dans les ouvrages de Schenfer.
Ce qui nous intéresse dans les activités essentielles est leur capacités à influer sur la réalité. De cette manière, par un effort de volonté, il a été démontré qu'un être vivant peut effectivement modifier dans une certaine mesure un effet magique l'affectant, pour peu que cet effet magique soit localiser sur sa personne, dans un effet de superposition avec le champ essentiel. L'effet doit donc avoir au maximum une portée personnelle pour qu'il puisse être modifier ou annuler.



II Les hypothèses de Claude


Le magistère Variel Claude, un haut-elfe, était impatient de monter dans les rangs du kirin tor, il tenait à se faire une carrière le plus vite possible.

Il partit donc à la recherche de sujets peu traités ou oubliés pour pouvoir en sortir quelque chose de grandiose. C'est ainsi qu'il découvrit les travaux de Schenfer dans une bibliothèque poussiéreuse caché dans un bâtiment vétuste. Les théories sur les champs essentiels lui inspirèrent plusieurs théories qui pourrait lui apporter ce qu'il cherchait.

La première théorie porte sur la nature magique des âmes, et leurs liens avec le champ magique Azerothien. La Théorie du Champ Essentiel Global tente d'expliquer que les champs essentiels sont une imitation de la répartition de la magie sur Azeroth, figurant également des zones particulières comme pour les motifs formés par les lignes telluriques dans le monde.

Malheureusement, la méthode de mesure des champs essentiels n'ayant pas été retrouvé avec le reste des travaux de Schenfer, il a été impossible de prouver des variations et des motifs à travers ceux ci. Malgré tout, ces idées ont permis à Claude de poser une autre hypothèse : la Théorie des Circuits Telluriques Corporels, portant sur la manière  dont certains êtres vivants sont capables d'utiliser la magie, qu'il s'agisse d'hommes ou de créatures magiques. Le magistère imagine que des sortes de canaux, semblables aux lignes telluriques par leur nature et leur comportement, existent dans ces corps pour que le mana y circule et soit utilisé. Ces vaisseaux auraient alors pu être influencés par des runes ou


Citation :
enchantements placés sur un sujet, de manière à le doter de nouvelles aptitudes magiques ou de renforcer celles existantes. Toute personne est doté d'un circuit tellurique, formé par une multitude de canaux ou vaisseaux telluriques.

La dernière hypothèse du magistère Claude, sa troisième théorie, est la Théorie de la Magie de Claude. Celle ci nous explique que tout un chacun nait avec ce qu'il appelle une "empreinte essentielle". Ceci désigne les motifs formés par le champs essentiels d'un être vivant; motifs supposément uniques comme les empreinte digitale. La Théorie de la Magie de Claude prédit ensuite que des motifs particuliers permettent à certains individus des capacités magiques.



III L'idée


Ses théories lui permettraient, selon lui, de créer un système permettant de doter n'importe quel être vivant de capacités magiques. Grâce à des modifications ou des insertions de circuits telluriques, il aurait été possible d'influer sur le champ essentiel de manière à réaliser ce but. La finalité ultime de ces recherches aurait été une opération capable d'accorder à tout un chacun le don de magie.


IV Le projet


Le magistère Claude rassembla alors un panel de spécialistes de divers horizons pour se lancer dans cette aventure. Au complet, nous étions 26 personnes. Evidemment, nous n'allions pas tous nous concentrer sur la même tache, nous furent donc divisés en équipe ayant chacune un but particulier.

Les recherches n'étant pas subventionnées par le kirin tor, notre opération fut financée par les fonds privées apportés par Claude, ainsi que par les dons de divers mécènes ou des participants. Le projet disparu avec le magistère Claude et la majorité de l'équipe lors de l'attaque de la Légion Ardente sur Dalaran, malheureusement sans avoir atteint le but. Au total, nous aurions passé sur ce projet 3 ans et 3400 pièces d'or.



Citation :

V Déroulement


De façon à étudier le fonctionnement magique du champ essentiel, il était nécessaire de passer tout d'abord par l'étude d'effet magique plus traditionnel. Etant donné le chemin vers lequel nous nous dirigions, celui de "runes essentielles", il nous est apparu comme logique de nous pencher vers les interactions entre les runes et le champ essentiel. De même, dans le cadre de nos travaux, un besoin essentiel s'est manifesté très rapidement : la création d'outils permettant d'observer le champ essentiel.

Une première équipe se forma donc d'elle même, composée d'ingénieurs et de mage, chargés de mettre au point ces outils. Après plusieurs mois de tests, de prototypes et d'échecs nous parvinrent à développer des sortes de lunettes permettant de voir le champ essentiel dans une moindre mesure. Je travaillai personnellement sur la création d'un outil de mesure de la force du champ tellurique, que ce soit sur des périodes ou à un instant précis. Cela nous paru suffisant pour nous commencer nos recherches de manières plus poussées, les participants au projet ne faisant pas partie de l'équipe de mise au point ayant consacré tout leur temps jusqu'ici à deviser sur les angles d'approche et sur la manière dont nous allions procéder pour atteindre notre objectif.

Plusieurs équipes furent donc composées. La première allait tenter d'utiliser des animaux démontrant certains talents pour la magie pour déterminer la nature et l'existence des circuits telluriques. Ce n'était pas un travail facile, car il s'agissait d'étudier les mécaniques internes d'animaux vivants qui canalisait un sort. Cela impliquait beaucoup de scalpel et de chaînes. Les résultats furent mitigés, comme l'équipe prouva l'existence d'une circulation du mana dans le corps, sans pour autant réussir à déterminer de manière sûre un lien physique entre le corps et l'esprit.

La deuxième équipe fut chargée d'étudier les sorts et rituels influant sur les âmes, que nous avions recherché lors de la phase de mise au point des outils. Leur but était de déterminer les composantes magiques et leur manière d'affecter le champ essentiel, de façon à mettre au point des sorts nous permettant d'altérer le champ essentiel à volonté. Cette équipe n'eut aucun résultat probants à présenter avant que le projet ne soit arrêté, la plupart des rituels et sorts que l'on pouvait trouver sur le sujet de l'âme n'étant que des rumeurs ou des remèdes de bonne femme. Accessoirement, les recherches sur ce domaine n'était pas vu d'un très bon œil, et on valu à plusieurs de nos partenaires un court séjour en prison.




Citation :
La troisième équipe avait un travail quelque peu similaire à celui de la première, dans le sens où celui ci impliquait beaucoup de travaux de nature chirurgicaux. Cette équipe ci se concentra sur le cœur cognitif et son interaction avec le champ essentiel. Malheureusement, il ne trouvèrent rien d'intéressant, ni aucune interaction réelle entre le champ essentiel et le cerveau et même avec aucun organe en particulier.

La dernière équipe, celle dont je fis partie, avait pour but de rechercher des motifs magique dans le champ essentiel ou dans les circuits telluriques. C'était un travail complexe, qui demandait aux participants une connaissance avancée des lignes telluriques et des runes générales. Malheureusement, les quelques motifs que nous parvenions à identifier ne se répétait pas d'un individu ou d'une espèce à l'autre, et ne semblait détenir aucun pouvoir particuliers. Le point positif de cet échec était qu'il semblait confirmer l'existence des empreintes essentielles dans une certaine mesure.


VI Conclusion


Nous allions passer à différentes expériences quand nous fument interrompu par l'attaque sur Dalaran de la Légion Ardente. La perte de la plupart des membres et d'une grande partie de nos recherches porta un rude coup au projet et y mis un terme.
Au final nous n'avons pu prouver l'existence de canaux telluriques, de motifs runiques dans le champ essentiel ou du cœur cognitif. Evidemment, au jour où le projet a été arrêté, nous n'en étions au final qu'au commencement de nos recherches, même si 3 ans s'étaient déjà écoulés. En l'honneur du magistère Claude, je décidai de baptiser notre projet avorté le Système Essentiel de Schenfer-Claude.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[MAG] Le Système Essentiel de Schenfer-Claude, par Alban Lindauer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vends] Naomi Universal Cab / système Naomi 2 + GD + jeux
» Proposition d'une refonte complète du système de zonage
» Système de distribution de loot / aide au stuffage
» Quel bon système de combat pour World of Warcraft ?
» Système Matéria. [Résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie privée :: Bibliothèque-
Sauter vers: