Forum de la guilde rp-érudit Le Salon, sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 [HIST] Introduction à La Guerre des Anciens, par Ethelendil Sombre Lueur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethlendil



Messages : 12
Date d'inscription : 27/08/2012

MessageSujet: [HIST] Introduction à La Guerre des Anciens, par Ethelendil Sombre Lueur   Jeu 22 Nov - 1:09

Introduction à la Guerre des Anciens l’agencement des mondes

    1) Les Titans
    2) La trahison
    3) L’agencement

_______________________________________

1) Les Titans

Je ne suis pas sûre qu’il soit encore possible de rencontrer un être au fait de la création de notre univers.
Deux théories sont communément admises.

La plus mentionnée, en fin de compte, est celle de la gigantesque explosion cosmique qui aurait vaporisé en d’infinis tourbillons une quantité tout aussi infinie de matières, forces, énergies et peut être des mondes issus des espaces toujours infinis du Grand Néant Primordial.
Certains de ces mondes auraient un jour fini, pour le coup, par aboutir si l’on peut dire, et porter en leur sein la vie.
Des mondes comme le notre en somme.

La seconde théorie prétend que l’univers, tel qu’il existe aujourd’hui, est la création d’un être supérieur ou d’une entité toute puissante et au dessus de tout.
Nul ne peut prétendre détenir la ou une vérité définitive quand aux origines.
Il semble toutefois acquis qu’une espèce d’êtres à la puissance difficilement imaginable soit issue du Néant Primordial et se soit dressée pour organiser le chaos et façonner les visages des mondes.
Les Titans, ainsi les nomme-t-on...

Les Titans qui, de part leurs œuvres, quoi qu’on en dise, ont assuré un certain avenir aux espèces et formes de vie qui ont suivi leurs traces.

Sorte de dieux colossaux à la « peau » métallique venus des fins fonds du néant, ils façonnèrent les amas de poussières, matières et énergies le long de leurs trajectoires dans le but impénétrable de faire régner l’ordre.
Des mondes au sein desquels des montagnes, des rivières, des océans, des landes, des forêts, des écosystèmes complets, des climats, des cieux, des atmosphères, etc, furent créés.
Bref, ils organisèrent le chaos.

Ils n’hésitèrent pas à conférer, semble-t-il, de réels pouvoirs et capacités fantastiques à certaines espèces primitives dans le but de maintenir l’intégrité et l’harmonie de leurs mondes respectifs.
Des indices concordants laissent à penser que les Titans eux-mêmes étaient constituants, si l’on peut user de ce terme, de l’organisation élitiste communément nommée : le Panthéon.

A terme, le Panthéon chercha à sauvegarder l’intégrité des mondes structurés.
Ses membres sont devenus les gardiens et les protecteurs de ces innombrables créations, notamment en exerçant une surveillance pointue pour se prémunir des attaques imprévisibles portées par les créatures extra-dimensionnelles issues du Néant Distordu.
Ce dernier pouvant être assimilé, en l’état actuel de nos connaissances, à une autre dimension, éthérée et constituée essentiellement de forces de magies chaotiques ainsi que de substrats de liaison entre les myriades de mondes et d’univers.
Le néant distordu est perçu comme en grande partie peuplé de créatures démoniaques et maléfiques qui n’existent apparemment que dans un seul but : détruire l’ordre et la vie ainsi que de dévorer les différentes énergies des mondes « vivants ».

Les Titans, définis comme des « cœurs purs » et « altruistes », incapables de concevoir ne serait-ce que la notion même du mal sous quelque forme que ce soit, luttèrent sans relâche pour contenir la menace constante de ces démons.
A l’issue de cette période, environ dix mille ans avant notre ère, les Titans avaient façonné Azeroth.


2) La trahison

Pourtant, les Titans ne réussirent pas complètement à empêcher les intrusions venues du Néant Distordu.
Pour s’opposer à ces tentatives d’invasion et combattre les légions démoniaques, le Panthéon choisi celui qu’ils considéraient comme le plus grand guerrier de ces temps là, Sargeras.

Ce dernier se vit donc confié la charge de la défense du Bien.

Ce noble géant de bronze s’acquitta pendant des millénaires de cette mission vitale en débusquant, pourchassant et détruisant les démons en tous lieux.
Parcourant en tous sens des éons et des éons, Sargeras fini par entrer en contact avec deux espèces démoniaques puissantes, assoiffées de pouvoir et de conquêtes mais surtout désireuses d’exercer une domination totale sur notre univers physique.

Les Eredars, caractérisés par la sournoiserie de leurs sorciers démoniaques et par l’origine chaotique de leurs pouvoirs qu'ils utilisèrent à outrance usant comme vecteur de cette magie impie pour asservir, réduire en esclavage et dénaturer les nombreux mondes qu’ils envahissaient.
A chaque conquête, les autochtones étaient transformés dans leur essence même et devenaient à court terme des créatures démoniaques assimilées.
Sargeras était doté de pouvoirs quasi illimités avec la puissance adéquate pour s’en servir.
Cela aurait théoriquement et amplement suffit à contrôler ou à détruire ces Eredars.
Mais Sargeras lui même fut troublé par la corruption inhérente aux Eredars ainsi que par le Mal, avec un grand M, qu’ils dégageaient et qui consumait tout sur son passage.
Incapable de saisir les motivations des ces êtres maléfiques, le grand Titan sombra dans une espèce de mélancolie dépressive.
Il devint profondément troublé mais en dépit de son mal être grandissant il chercha à débarrasser l’univers de ces sorciers à jamais en les enfermant au coeur d’une cellule de vide au sein même du Néant Distordu.

Au plus fort de son trouble, Sargeras du faire face à une autre espèce qui se répandait massivement et troublait l’ordre voulu par les Titans : les Nathrezims.
Espèce obscure de démons vampiriques également connue sous le nom de Seigneurs de l’Effroi.
Ils cherchaient surtout les mondes à forte population pour en posséder ses habitants et les transformer en ombres.
Ils réussirent quasi systématiquement à dresser les Nations les unes contre les autres à force de complots et machinations en usant de défiance et de haine aveugle.
Sargeras n’eut pas vraiment de difficultés à vaincre les Nathrezims mais une fois de plus, il fut profondément affecté par l’intensité de cette corruption.
Le noble Titan, incapable de lutter contre les doutes et le désespoir qui accablaient et obscurcissaient sa raison, fini par perdre la foi qui l’animait non seulement envers sa propre mission mais surtout envers la vision d’un univers élaboré et ordonné par les Titans.

Il fini par aboutir à la conclusion que le concept même d’ordre n’est que pure démence et par extension que seul le chaos et la dépravation étaient les absolus de l’univers.

Les autres Titans tentèrent d’aider Sargeras, de le convaincre de son erreur, de le réconforter mais rien n’y fit.
Sargeras balaya tous ces arguments comme un mirage dans le désert et fini par quitter les rangs des Titans pour suivre sa propre voie et trouver sa propre place dans l’univers.
Le Panthéon fut bien sûr très attrister et affaibli par cette défection mais cette organisation ne pouvait imaginer quel serait le destin de Sargeras ni ce qu’il adviendrait par la suite.

Aussi connu sous le nom de Titan Noir, Sargeras, rongé par sa propre folie, s’engagea sur les sentiers de la déraison.
Il fini par être fermement convaincu que les Titans eux-mêmes étaient à l’origine de l’échec de la création selon son point de vue et décida finalement de détruire leur oeuvre à travers tout l’univers.
Pour ce faire il rassembla de puissantes armées qui avaient pour charge de nettoyer l’univers physique par le feu.

La forme même de Sargeras, gigantesque, en fut altérée et gangrénée par la corruption qui siégeait en son cœur autrefois noble.
Ses yeux, ses cheveux et sa barbe devinrent des foyers ardents. Sa « peau » de bronze se fissura puis s'ouvrit pour révéler des fournaises de fureurs et de haines infinies.
Au paroxysme de sa folie, Sargeras libéra de leurs prisons respectives les Eredars et les Nathrezim.
Ces démons infâmes, rusés, s’inclinèrent devant la colère et le pouvoir sans limites du Titan et, faussement, s’offrirent à lui en promettant servitude en toutes circonstances.

Le Titan choisi dans les rangs des puissants Eredars deux champions pour commander ses armées démoniaques vouées à répandre la destruction.

Kil’Jaeden, le Trompeur, fut chargé de trouver les espèces les plus sombres de l’univers et de les attirer dans l’ombre de Sargeras et les rangs de son armée.
Le second champion, Archimonde, le Profanateur, fut quand à lui chargé de mener les troupes contre quiconque se dresserait sur la route du Titan noir.

Le premier acte de Kil’Jaeden fut d’asservir à son pouvoir les redoutables Seigneurs de l’Effroi qui devinrent par la suite ses agents préférés ainsi que sa garde d’élite à travers l’univers.
Le premier des Seigneurs de l’Effroi était Tichondrius le Sombre.
C’était le parfait soldat pour Kil’Jaeden et il porta donc la volonté embrasée de Sargeras jusqu’aux confins de l’univers.

Le puissant Archimonde quand à lui, utilisa également ses propres agents.
Il fit appel aux maléfiques Seigneurs des Abîmes, menés par l’abject Mannoroth, en espérant avoir matière pour forger des forces d’élite capables de détruire toute vie.

Quand Sargeras estima  les forces assemblées par ses généraux suffisantes et prêtes à suivre ses ordres, il déversa ses légions tempétueuses dans les vastes étendues du Grand Néant.
Il baptisa son armée, sans cesse en croissance, la Légion Ardente.

Au jour d’aujourd’hui personne ne peut dire avec exactitude le nombre de mondes qui périrent, brûlèrent, se consumèrent ou se dissipèrent dans cette croisade impie menée contre l’univers par le Titan Noir.


3) L'agencement:

Apparemment ignorants des agissements de Sargeras, les Titans continuèrent leur ouvrage en se déplaçant de monde en monde, ordonnant et façonnant chacun d’entre eux conformément à leur vision.
Au cours de leurs voyages les Titans s’occupèrent d’un des innombrables amas de matières et en firent un petit monde que ses futurs habitants batiseraient plus tard Azeroth.

Les Titans initièrent des environnements chaotiques primordiaux pour aboutir à une modélisation du premier visage d'Azeroth.

De nombreux élémentaires hostiles, qui adoraient et vénéraient des êtres maléfiques et insondables que nous connaissons sous le nom de Dieux Anciens, surgirent.
Ils firent vœux de repousser les Titans et de préserver leur monde de cette emprise.

Le Panthéon, sensible aux penchants des Dieux Anciens pour le mal, réagit en missionnant ses forces pour combattre les élémentaires et leurs maîtres noirs.
Bien sûr, les élémentaires se battirent férocement mais ils ne pouvaient ni contenir ni même rivaliser avec l’immense puissance des Titans.

Le Panthéon détruisit tous les temples et citadelles des Dieux Anciens et enchaîna leurs cinq représentants loin sous la surface de la terre.
Les pouvoirs des Dieux Anciens n’étant plus reliés au monde physique les élémentaires se dissipèrent et retournèrent au magma primordial.

L’œuvre des Titans pouvait donc se poursuivre.

Nous savons maintenant que les Titans déléguèrent une partie de leurs tâches en donnant pouvoir à de nombreuses espèces pour les assister dans cette entreprise colossale.

Pour drainer et exploiter les profondeurs insondables de la terre ils créèrent les Nains en partant d’une pierre vivante et magique.

Pour les assister dans les entreprises de séparation de la terre des océans et la contention de ces derniers, ils créèrent d’immenses géants des mers au tempérament doux et calme.

Pendant longtemps les Titans bâtirent et transformèrent la matière pour obtenir un continent parfait au centre duquel ils creusèrent un lac d’énergies scintillantes que nous connaissons sous le nom de Puits d’Eternité.

A l’origine, le Puits d’Eternité était assimilable à une fontaine de jouvence ou une corne d’abondance et devait nourrir la vie du monde, sa structure, permettant ainsi à la vie tout court sous ses formes abouties de se développer et de s’épanouir grâce à la richesse de la terre.

Peu à peu, plantes, animaux, créatures et êtres extraordinaires peuplèrent la surface et le cœur du continent primordial.

Au crépuscule de l’œuvre des Titans ce continent fut nommé Kalimdor, qui se traduit par la Terre de l’Eternelle Lumière.

Avant de quitter cette partie la de l’univers ces mêmes Titans confièrent aux plus grandes espèces nouvellement créées en Azeroth la tâche et le pouvoir de surveiller, garder et protéger Kalimdor contre toute menace.

Pour ce faire, chaque membre restant du Panthéon céda une partie de sa puissance aux cinq grands dragons qui s’éveillèrent en cet âge mythique.

Alexstrasza la Porteuse de Vie, Malygos le Tisseur de Sorts, Ysera la Rêveuse, Nozdomu l’Eternel et Neltharion le Gardien furent chargés de la protection du monde.


Ethlendil Sombre Lueur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: [HIST] Introduction à La Guerre des Anciens, par Ethelendil Sombre Lueur   Jeu 22 Nov - 10:10

La procédure d'évaluation est lancée ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
 
[HIST] Introduction à La Guerre des Anciens, par Ethelendil Sombre Lueur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
» Chariot de guerre
» WAB Guerre de 100 ans, Règles spéciales et listes d'armées
» La permière Guerre d'Armageddon. (Partie 3 posté!)
» Petites histoires de sous marins de la 2 nd guerre mondiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie privée :: Bibliothèque-
Sauter vers: