Forum de la guilde rp-érudit Le Salon, sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 Sondage de réputation du Salon

Aller en bas 
AuteurMessage
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 872
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Sondage de réputation du Salon   Sam 16 Mai - 17:14

Citation :
Chers pairs,

Au départ de son mandat, notre Chancelier m'a proposé de mener une enquête pour déterminer la réputation du Salon à Hurlevent.
Pour ce faire, j'ai initié la rédaction d'un ouvrage de méthodologie du sondage urbain, et je vais tâcher de mener à bien la mission que l'on m'a confiée.

D'emblée, aucun pré-requis de réponse n'est fixé. Une durée limitée au projet sera définie, et plus il y aura de réponses et mieux ce sera.

Je transmets ici le projet, que je vous invite à critiquer de manière constructive. Je lancerai très prochainement le projet, donc ne tardez pas à me donner votre avis.

Bien cordialement,

Professeur Raedric Stornfeld

PS : Soyez indulgent ! N'oubliez pas que je suis biologiste, à la base.


Citation :
Le sondage vise à évaluer le niveau de réputation du Salon auprès de la population hurleventoise et de repérer les éléments qui forgent ladite réputation.

Le questionnaire que je propose ci-dessous sera dispensé par une ou plusieurs personnes extérieures au Salon (que j’aurai engagé à cet effet) à des passants de Hurlevent. Ceux-ci se verront proposer d’accorder 5 à 10 minutes de leur temps pour répondre au questionnaire, que le sondeur développera oralement en prenant note des réponses.

La question 2 prend en compte l’ordre des réponses données de manière spontanée. Ce qui fera l’objet d’une analyse spécifique. Pour les autres, il s’agit tantôt de prioriser son avis, ou de répondre à des questions essentiellement fermées (parfois agrémentées de sous-questions ouvertes, visant à donner un complément d'information)

Les réponses feront l’objet d’une double analyse : verticale, pour évaluer entre elles les réponses de chaque individu, mais surtout horizontales, pour pouvoir faire ressortir des résultats généraux du sondage.

Identification du public cible :

1. Sexe :
2. Race :

3. Profession :  (si d’ordre intellectuelle, poser la question  à la fin)
4. Lieu de résidence :
5. Statut social : Roturier, Clergé, Noblesse, Bourgeoisie

Questionnaire :

1. Avez-vous déjà entendu parler d’une organisation nommée « Le Salon » ?
a. Oui  (Répondre aux questions : 2, 4, 5, 6, (7), 8, 9)
b. Non (Passer à la 3 et finir le questionnaire)

2. Qu’en connaissez-vous ? (Cocher les éléments connus et évoqués spontanément, ne pas lire la liste)
a. Rien
b. Est une Loge d’érudits
c. A pour objectif de conserver et partager la connaissance
d. Possède bibliothèque
e. Se situe à Forgefer
f. A un système de gouvernance particulier
g. Organisation/participation à des évènements spécifiques
h. A mis en place une Liste des Pairs
i. Certains membres connus :
j. Autres éléments :

3. À votre avis, de quel type d’organisation s’agit-il ? (Cocher le type d'organisation spontanément évoqué, ne pas lire la liste)
a. Maison noble
b. Militaire affiliée à l’Alliance
c. Mercenaire
d. Marchande
e. Intellectuelle

4. Comment avez-vous entendu parler du Salon ? (Citer les propositions)
a. Bouche à oreille
b. Un membre du Salon, qui :
c. Annonces faites par le Salon

5. Quelle est selon-vous la réputation du Salon ? (Citer les propositions)
a. Très bonne
b. Bonne
c. Neutre
d. Mauvaise
e. Très mauvaise

6. Avez-vous déjà consulté un ouvrage du Salon ? (Citer les propositions)
a. Oui (passer à la question 7)
b. Non

7. Qu’en avez-vous pensé ? (Citer les propositions)
a. Très bien
b. Bien
c. Neutre
d. Mauvais
e. Très mauvais

8. Selon-vous, le Salon est-il : (Citer les propositions)
a. Inutile à l’Alliance
b. Utile à l’Alliance

9. En sachant ce qu’est le Salon, pensez-vous vous y intéresser à l'avenir ? (Citer les propositions)
a. Oui
b. Non, pourquoi :

Fin du questionnaire :

Si la personne ne connaissait pas le Salon, le sondeur lui en présentera les grandes lignes. De sorte à combler le vide de connaissance de la personne sondée.

Le sondeur remerciera la personne d'avoir répondu à ses questions et lui proposera, en remerciement, de recevoir soit le Code des lois de Hurlevent ou un Conte édité par le Salon.
L'objectif n'est pas d'offrir un cadeau coûteux, mais de profiter du sondage pour nous faire à nouveau connaître.

Les réponses seront transmises au Professeur Stornfeld, qui en fera le traitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 872
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Sondage de réputation du Salon   Mer 3 Juin - 15:56

Citation :
Chers pairs de loge,

Je vous informe que j'ai débuté comme convenu la récolte de données pour ce sondage de réputation du Salon et ai engagé une assistante pour l'occasion.
Ne vous étonnez donc pas si certains vous questionnent à ce sujet, et vous pouvez sans crainte leur expliquer le pourquoi du comment s'ils se posent des questions auxquelles mon assistante n'aurait pas répondu.

Des aménagements mineurs du questionnaire présenté plus tôt ont étés effectués, et je vise un nombre de réponses dépassant la cinquantaine. Le temps nous dira si cela est réalisable ou pas.

Par ailleurs, je tiens à vous faire savoir que les quelques résultats qui me sont parvenus sont pour le moins amusants. Ainsi, plusieurs parmi ceux qui n'ont jamais entendu parler du Salon nous assimilent à une "maison close", un "salon de coiffure" ou encore une organisation "mafieuse".

Je sais que la science est chose de rigueur et de sérieux. Mais croyez bien que, malgré tout, je chéris ce genre de projet pour l'amusement qu'il me procure.

Professeur Raedric Stornfeld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 872
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Sondage de réputation du Salon   Dim 16 Aoû - 22:31

Citation :
Le Salon vu à Hurlevent
Sondage de notoriété de la Quatrième Loge du Salon au sixième mois de l’an 35

Par le Professeur Raedric Stornfeld

I] Objectif de l’étude :

L’objectif de l’étude était, pour la période de juin 35, d’identifier le niveau de notoriété du Salon à Hurlevent et d’analyser les caractéristiques.

Cette étude porte donc sur un aspect social d’une organisation et constitue un outil d’auto-évaluation permettant aux dirigeants de la Loge de situer la place que prend le Salon dans l’esprit commun hurleventois. De même, il permet évidemment d’adapter et d’évaluation la politique de communication de la Loge, et d’y appliquer d’éventuelles corrections.

La présente étude se base sur l’ouvrage : « Méthodologie du sondage populaire en milieu urbain » réalisé en partie avant et pendant le sondage du Salon. Cet ouvrage de référence, qui se veut proposer une méthodologie applicable à de nombreuses situations de sondages, sera publié d’ici la fin de l’an 35 à la Loge du Salon par moi-même, le Professeur et Hôte Raedric Stornfeld.

II] Méthodologie :

Ce point, étant donné qu’il se réfère à un ouvrage dédié plus précis et détaillé, ne sera évoqué que dans les grandes lignes. Ceci, évidemment, pour permettre au lecteur n’ayant pas accès à cet ouvrage de référence de comprendre ce qui a permis aux données d’être récoltées puis analysées.

Dans un premier temps, le Sondage a été proposé par le Professeur Raedric Storneld à la Loge du Salon et plus particulièrement à son Chancelier de l’époque : Monsieur Lienasem Mirelame. Après quelques discussions, les buts et objectifs du sondage ont été fixés et ont permis de jeter les bases du travail à venir.

Ensuite, le questionnaire à soumettre aux personnes sondées a été préparé par le Professeur Stornfeld en vue d’être diffusé de manière orale à une seule personne et ce par un sondant n’appartenant pas au Salon. Le questionnaire a été soumis à la Loge et validé par le Chancelier avant que la récolte de données ne débute.

Comme évoqué, il a été décidé que le sondage serait dispensé oralement par des employés mandatés à cet effet. Ceux-ci ont donc débuté la récolte au de donnée avec pour consigne d’interroger au hasard des personnes seules pouvant répondre aux questions en toute honnêteté et indépendance. Les questions proposées aux personnes interrogées étaient standardisées et n’ont jamais varié d’un répondant à l’autre, de sorte à garantir la précision et la cohérence des données ainsi récoltées.

La période de récolte terminée, un document complet a pu être transmis au professeur Stornfeld qui en a réalisé l’analyse par des méthodes statistiques descriptives simples et abordables.

III] Présentation du questionnaire :

Le questionnaire présenté oralement se composait de deux parties principales : l’une servant à l’analyse de fond, l’autre servant à l’analyse descriptive des répondants. C’est dans cet ordre que ces deux catégories de questions ont été dispensées aux répondants.

Le questionnaire, suivant que le degré de connaissance du Salon, devait répondre à plus ou moins de questions.

Ainsi, les personnes répondant par l’affirmative à la première question répondait aux questions suivantes dans cet ordre : 2, 4, 5, 6, 7, 8, 9.

Les personnes n’ayant jamais entendu parler du Salon répondaient quant à eux aux questions suivantes : 3, 9, 8. Une fois la question n°3 posée, une explication concise de ce qu’était le Salon était apportée pour permettre au répondant de répondre aux questions 9 et 8 : « Le Salon est une loge d'érudits basée à Forgefer qui s'est donnée pour mission de compiler et partager la connaissance. Elle met notamment en place une bibliothèque ».

Citation :
1) Analyse de fond :

1. Avez-vous déjà entendu parler d’une organisation nommée « Le Salon » ?
a. Oui  (Répondre aux questions : 2, 4, 5, 6, (7), 8, 9)
b. Non (Passer à la 3 et finir le questionnaire)

2. Qu’en connaissez-vous ? (Noter les éléments évoqués)

3. À votre avis, de quel type d’organisation s’agit-il ? (Noter les éléments évoqués)

4. Comment avez-vous entendu parler du Salon ? (Citer les propositions)
a. Bouche à oreille
b. Un membre du Salon, qui :
c. Annonces faites par le Salon

5. Quelle est selon-vous la réputation du Salon ? (Citer les propositions)
a. Très bonne
b. Bonne
c. Neutre
d. Mauvaise
e. Très mauvaise

6. Avez-vous déjà consulté un ouvrage du Salon ? (Citer les propositions)
a. Oui (passer à la question 7)
b. Non

7. Qu’en avez-vous pensé ? (Citer les propositions)
a. Très bien
b. Bien
c. Neutre
d. Mauvais
e. Très mauvais

8. Selon-vous, le Salon est-il : (Citer les propositions)
a. Inutile à l’Alliance
b. Utile à l’Alliance

9. En sachant ce qu’est le Salon, pensez-vous vous y intéresser à l'avenir ? (Citer les propositions)
a. Oui
b. Non

2) Analyse descriptive des répondants :

1. Genre :
2. Race :
3. Profession :
4. Lieu de résidence :
5. Statut social : Roturier, Clergé, Noblesse

IV] Présentation de l’échantillon :

L’échantillon comprend 50 répondants interrogés au hasard des rencontres à Hurlevent au cours du mois de Juin 35.

1) Genre et races :

Parmi les personnes sondées, on pouvait compter 66% d’Humains (45% d’hommes, 55% de femmes), 10% de Kaldoreï (40% d’hommes, 60% de femmes), 6% de Gnomes (67% d’hommes, 33% de femmes), 6% de Demi-elfe (33% d’hommes, 67% de femmes), 4% de nains (100% d’hommes), 4% de Draeneï (100% de femmes), 2% de Worgen sous forme bestiale (100% d’hommes), 2% de Haut-elfe (100% d’hommes).

2) Profession :

Parmi les personnes sondées on a pu retrouver un pourcentage étonnamment haut de sans-emploi, soit 20% des répondants.

Ensuite venaient les professions liées aux militaires tels que des gardes, des soldats ou des officiers d’armées avec 18%. Les mercenaires, classés à part, comptabilisaient quant à eux 8% des répondants.

L’artisanat de manière générale, qui comprenait des joaillers, des calligraphes, des ingénieurs et autres alchimistes rassemblait 14% des personnes sondées.

Les catégories de professions liées à la foi (Prêtres, Paladins, …), à l’intellect (étudiants, chercheurs, …) et à la Magie (mages, invocateur, …) représentaient chacun 8% de répondants.

Les directeurs d’entreprises s’adonnant principalement à la gestion ainsi que les propriétaires terriens ont été regroupés au sein d’une catégorie reprenant 6% des répondants.

Enfin venaient les divers, pour 6% des sondés reprenant des professions difficiles à classer dans des catégories distinctes : pécheur, musiciens, palefreniers, …

Seulement 4% de non réponse à cette question, qui représentaient pour quelques uns une  dimension privée.

3) Lieu de résidence :

Malgré les craintes pré-sondage, il apparaît que tout de même 58% des personnes sondées résidaient de manière habituelle à Hurlevent. Ce pourcentage pouvant être rehaussé de 20% si l’on y ajoute les personnes résidant au sein de régions proches appartenant au Royaume Hurleventois.

Il restait 12% de répondants résidant hors de la capitale, dont la moitié provenait du royaume nain de Forgefer.

Tout de même 10% de non réponse à cette question, ce qui témoigne clairement d’une gêne dans le fait de divulguer son lieu de résidence, fut-ce t-il aussi vague qu’une région ou une ville.

4) Classes sociales :

Concernant les classes sociales, on pouvait remarquer assez logiquement que la majorité était roturière avec 66% des répondants.

Les nobles, quant à eux, représentaient tout de même 26% des répondants, ce qui peut paraitre beaucoup d’un point de vue démographique.

Enfin, les répondants se revendiquant du clergé représentaient ensemble 8%.

À noter que ces résultats ne prennent en compte que 76% de répondants de l’échantillon issus de races où un système de classe sociales strictes est d’application.

5) Biais de sondage :

Il est important de noter que le sondage réalisé, en termes de personnes sondées, possède deux biais majeurs.

Le premier vient du fait que les personnes interrogées étaient nécessairement isolées, ce qui a empêché aux personnes systématiquement accompagnée de se voir approcher par nos sondeurs. Ensuite, les périodes de sondages allaient de 18 à 2 heures du matin, ce qui empêchait potentiellement une part de la population d’être présente pour être interrogée.

Cela étant, ces biais n’apparaissent pas comme suffisants pour remettre en question la validité des résultats présentés dans le point suivant.

Présentation et analyse des résultats :

1) Connaissance du Salon :

Parmi les personnes sondées, 46% estimaient connaître le Salon contre 54% qui n’en avaient jamais entendu parler. Nous verrons cependant que ceux qui estimaient le connaître en avaient parfois une idée assez vague ou faussée.

Malgré tout, ce pourcentage reste important, étonnant, et relativement positif pour une Loge discrète comme le Salon. On pouvait en effet s’attendre à une notoriété d’entrée moins importante, s’approchant plutôt de 25%.

On remarque en croisant avec les données des classes sociales, que les roturiers répondants estimaient moins souvent que les autres catégories connaître le Salon, une différence de 28%. Cela pourrait se justifier par le désintérêt de cette classe sociale par l’aspect intellectuel et culturel du Salon, qui s’éloigne des valeurs plus pragmatiques.

Le croisement des autres variables décrivant l’échantillon avec la variable modulant le fait de connaître ou non le Salon ne donnait que peu de résultats faisant sens. On peut donc se dire que la profession, la race, le genre et le lieu de résidence n’influencent pas significativement le fait de connaître ou non le Salon.

2) Ce que l’on sait du Salon :

Lorsque l’on demande à ceux qui estiment connaître le Salon ce qu’ils peuvent nous en dire, on obtient un spectre assez large et étonnant de réponses à analyser.

L’élément le plus cité par les répondants est sans conteste le fait que le Salon rassemble des érudits et des savants, qui été évoqué par 40% des personnes estimant connaître la Loge du Salon.

Ensuite, avec des fréquences tout aussi importants venaient le fait que le Salon soit lié à la connaissance et au savoir (35%), que le Salon est lié à la recherche scientifique (30%) et qu’il pratiquerait des débats (22%).

Le fait que le Salon soit situé à Forgefer (17%), qu’il met en place une bibliothèque (17%), qu’il vise à conserver la connaissance (17%) mais aussi la littérature (13%) et enfin qu’il organise des symposium (13%) a été évoqué par certains répondants estimant connaître le Salon et ce dans une moindre mesure.

De manière beaucoup moins fréquente, l’aspect écriture, les expéditions, l’objectif de partage de connaissance, l’aspect procédurier de la Loge et l’existence d’affiches ont été évoqué par moins de 10% des répondants estimant connaître la Loge du Salon.

Il est bon de noter, également, que deux membres du Salon ont été mentionnés par les répondants : Le chancelier de l’époque, Monsieur Lienasem Mirelame (17%), et Monsieur Fracassor (9%) qui lui a succédé à la tête de la Loge peu de temps après.

Il y a tout de même 10% des éléments évoqués par les répondants qui étaient faux. Il s’agissait par exemple du fait que le Salon soit situé à Darnassus, qu’il soit une organisation naine, qu’il soit une organisation politique ou qu’il soit situé à la Cathédrale de Hurlevent.

Enfin, malgré tout, 13% des sondés ayant estimé connaître le Salon n’en connaissaient finalement que le nom et n’ont rien pu évoquer de plus.

Ces éléments donnent une vision assez claire de ce qui est connu et reconnu du Salon par la population Hurleventoise. Il met en avant les points forts et les points faibles de notre communication. Il s’agira de faire mieux connaître ce qui nous caractérise et qui n’est pas, ou pas assez évoqué par les répondants de manière spontanée.

3) Ce que le Salon serait :

Ceux qui estimaient ne pas connaître la Loge du Salon ont dû dire ce que ce nom d’organisation leur évoquait. Ainsi, les résultats peuvent apparaître troublants :

Plus d’une personne sur cinq (22%) pensait que le Salon était un bar ou une taverne. De même, et ça se rapproche de ce concept, 13% des répondants à cette question pensaient que le Salon était un salon de thé.

Dans un tout autre style, un peu moins d’une personne sur cinq (19%) estimaient que le Salon pourrait être une maison close, et 11% pensaient même qu’il pourrait s’agir d’une organisation criminelle.

Pour certains, le Salon aurait aussi pu être une maison noble (19%), s’impliquant dans la politique du royaume ou plus simplement un nouveau salon de coiffure à la mode (7%).

Heureusement, et c’est là les chiffres que nous retiendront avant tout : tout de même 11% des répondants ont dit que le Salon pourrait être un lieu d’échange et de discussion. 4% des sondés évoquaient même une organisation s’occupant d’histoire et d’archéologie. On peut donc dire que 15% des répondants se sont approchés de ce qu’est réellement le Salon, en n’ayant pour seule indication que son nom.

Ces résultats sont à prendre en considération. En effet, ils indiquent que sans connaissance au préalable de ce qu’est le Salon, rares sont ceux à imaginer réellement de quoi il s’agit. Il y a peut-être matière à réfléchir par le corps décisionnel de la Loge.

4) Entendu parler du Salon :

Il était évidemment important, dans le sondage réalisé, de connaître par quel moyen ceux qui estimaient connaître le Salon en avaient entendu parler. C’est pourquoi la question a été posée à ces répondants.

La majorité d’entre eux (60%) ont entendu parler du Salon via du bouche à oreille, sans pouvoir préciser par qui, et de manière plutôt fortuite.

Plus étonnant, et positif, plus d’une personne sur quatre (26%)  a entendu parler du Salon par le biais d’un de ses membres (dont 2/3 ont explicitement nommé Monsieur Mirelame, alors Chancelier de la Loge). Par un croisement des données, on pouvait également remarquer que ces personnes se faisaient une idée souvent plus précise de la Loge et évoquaient des éléments relevant plus du détail que les autres (le fait que le Salon soit situé à Forgefer, qu’il organise des symposiums, …) lors de  la deuxième question. Cela est évidemment positif et laisse penser que Monsieur Mirelame s’est véritablement investi dans sa fonction durant le mois de juin.

Moins relevant en terme de fréquence, certains ont évoqué avoir entendu du Salon par le biais de ses affiches à Hurlevent, d’une conversation à la Choppe Sucrée ou lors de la lecture de la Gazette de Hurlevent.

Il serait bon, à terme, que l’information du Salon soit davantage communiquée par ses membres (de sorte à augmenter les 26% au mois de Juin). Ainsi, la qualité des informations reçues par la population hurleventoise se verra à la hausse.

5) Réputation du Salon

Bien que la collecte de ces résultats ait pu faire l’objet d’un biais : les répondants craignant que le sondeur se vexe d’une réponse négative à cette question, il est bon de présenter les résultats.

Ainsi, la grande majorité des répondants estimaient que le Salon avait une bonne réputation (55%) ou même une très bonne réputation (14%).

Plus réservés, certains  sondés  ont répondu que le Salon avait une réputation neutre (23%) à leurs yeux.

Il y avait tout de même 10% de non réponse à cette question.

6) Les ouvrages du Salon :

La très grande majorité des sondés (87%) n’avaient jamais consulté d’ouvrages du Salon et admettaient parfois ne pas savoir qu’il possédait une bibliothèque consultable.

Les quelques ouvrages possédés par le Salon ayant été consulté sont celui de Monsieur Hawthorn sur la Worgenité, l’ouvrage des Runes de la Dame Beauregard et le conte du Chancelier de Hurlevent publié lors des festivités à Algarde.

Il y a certainement, ici, matière à travailler pour se faire connaître de la population. Il semble évident que les hurleventois ne soupçonnent pas les richesses dont dispose la Loge.

7) L’utilité du Salon :

Pour estimer l’intérêt que porte la population à une organisation savante, il convenait de poser la question de l’utilité d’une telle loge.

Ainsi, près de trois quart (75%) des répondants ont estimé qu’une organisation savante était utile à l’Alliance de manière générale. Certains précisaient toutefois qu’il était surtout important pour une organisation de ce type de partager ses possessions.

Près de 20% estimaient qu’une organisation savante n’avait que peu d’intérêt dans le contexte actuel et n’y prêtent guère d’attention.

Il y avait, pour cette question, un très léger taux de non-réponse (5%).

Ces résultats sont évidemment positifs et laissent penser que le Salon peut encore avoir de beaux jours devant lui.

8 ) Intérêt porté au Salon :

Après toutes ces questions, nos sondeurs mandatés ont invité les répondants à partager leur intérêt pour la Loge. S’ils souhaitaient à l’avenir s’en rapprocher d’une manière ou d’une autre ou, au contraire, ne s’y intéressent pas du tout.

Ainsi, 28% des répondants ont indiqué qu’ils n’avaient aucun intérêt pour la Loge du Salon et ne s’y intéresseront pas à l’avenir, et 12% qui ne s’y intéresseront probablement pas. Après croisement des données, il apparaît clairement qu’un lien existe entre cette variable et la profession (on remarque, par exemple, qu’aucun mercenaire ne compte s’intéresser au Salon à l’avenir). De même, il est bon de dire que les réponses étaient plutôt marquées, puisque le questionnaire prenait en compte un système d’échelle pour cette question.

D’autre part, tout de même 32% des répondants ont indiqué qu’ils s’intéresseront probablement à la Loge à l’avenir, notamment pour consulter un ouvrage ou l’autre. 16% ont manifesté un vif intérêt dans le Salon et près de 8% ont été jusqu’à demander des contacts au sein de la Loge. Il y avait, on peut s’en douter, une corrélation forte entre les individus classés dans les professions intellectuelles et l’intérêt pour la Loge. De même, ceux qui avaient été approchés par un membre du Salon ou l’évoquaient à la seconde question étaient globalement plus intéressés par le Salon que les autres.

Enfin, la possibilité était donnée de rester neutre. Et c’est l’option que 12% des répondants ont privilégiée.

Ces résultats sont intéressants, et il serait bon à l’avenir de faire progresser la section correspondant au « vif intérêt » par rapport à celle d’un intérêt limité. De même, il semblerait qu’augmenter les contacts par les membres de la Loge améliore à la fois l’image et l’intérêt du public pour le Salon.

V] Conclusion

Le Salon possède une certaine réputation à Hurlevent sans pour autant être connu parfaitement de tous. Certains éléments forgeant notre réputation sont bien assimilés (l’aspect scientifique de la Loge, notamment), au contraire d’autres (Nos valeurs de partage, par exemple) qui mériteraient de l’être davantage.

Il apparait clairement que des dispositions prises par la Loge en matière d’affichage public n’offrent que peu de visibilité à Hurlevent. Au contraire, l’implication des membres de la Loge, et à fortiori de son dirigeant, montrent clairement des signes d’efficacité.

De manière générale, il est fort dommageable que les activités du Salon ne soient pas davantages connues du grand public. L’existence de la Bibliothèque de la Loge est ainsi méconnue, et trop peu de personnes ont eu l’occasion de consulter nos ouvrages. Par contre, le Salon est connu pour être l’organisateur de débats, ce qui témoigne peut-être d’une certaine attente de la part de la population. Il y a peut-être là matière à exploiter pour les années à venir.

Enfin, j’estime personnellement que ces résultats sont positifs pour la Loge et laissent penser que nos activités sont reconnues à Hurlevent et qu’il est encore possible de nous développer dans le futur.

VI] Remerciements

Des remerciements particuliers à Monsieur Mirelame, qui a initié et soutenu le projet durant son mandat de Chancelier du Salon.

Des remerciements chaleureux à mon confrère et ami, le Professeur Kolben Fracassor. En plus de m’encourager dans ce travail, il m’aura aidé à terminer la récolte des données tandis que je devais m’éloigner de la capitale.

Je remercie maintenant les sondeurs qui ont accepté de récolter les données présentées dans ce travail : Monsieur Fradinard et la Demoiselle Sordi.

Enfin, évidemment, je remercie les nombreux répondants qui ont bien voulu donner de leur temps pour rendre ce travail possible et permettre à la Loge d’améliorer sa communication pour les années à venir.

Professeur Raedric Stornfeld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Lienasem Mirelame

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/05/2014

MessageSujet: Re: Sondage de réputation du Salon   Lun 17 Aoû - 0:17

Citation :
Je tiens à remercier monsieur Stornfeld pour son travail dans cette affaire. Etant assez friand de données et statistiques, je trouve tout ceci particulièrement intéressant et les leçons que nous pourrons en tirer nous aiderons certainement.

De plus il me parait utile, sur le long de terme, de reproduire ce genre de démarche à intervalle régulier (une fois par an, par exemple) et ce afin de pouvoir mener une étude comparative.

Lienasem Mirelame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sondage de réputation du Salon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sondage de réputation du Salon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salon des Associations de Chartres 04 & 05 Septembre 2010
» [Flood] Le Salon de Thé
» Salon de l'imaginaire
» 7ème Salon Aquitain des Jeux de Simulation.
» Sondage jdr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie privée :: Divers-
Sauter vers: