Forum de la guilde rp-érudit Le Salon, sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 Second Symposium du Salon

Aller en bas 
AuteurMessage
Lienasem Mirelame

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/05/2014

MessageSujet: Second Symposium du Salon   Mer 6 Mai - 23:47

Citation :

Cher pairs,

Le premier symposium de la Loge ayant été, à mes yeux, un succès, je pense qu'il est judicieux de commencer dès maintenant la préparation de la seconde édition. Cependant j'aimerais cette fois vous laisser libre de proposer divers thèmes avant d'en choisir un.
Vous êtes donc invités à proposer, si possible en évoquant les raisons de votre choix, les thèmes qui vous sembleraient intéressants, et ce jusqu'au 14 de ce mois, jour qui verra la clôture des proposition et le début d'un vote afin de désigner lequel des thème sera l'heureux élu.

Cordialement,

Lienasem Mirelame,
Chancelier du Salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 872
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Sam 9 Mai - 18:12

Citation :
Cher Chancelier, Chers pairs,

Je vous soumets ici quelques suggestions de thèmes pour le second symposium du Salon :

1) Les interventions druidiques sur l'environnement sont-elles une bonne ou une mauvaise chose ? (Cas : Désolace, Tarides, Maleterres) -> Une question qui pourrait mener à un débat, car il y a eu du positif et du négatif dans les exemples d'interventions citées. De même, la question possède un point de vue éthique, intéressant pour les débats.

2) Existe t-il un avenir pour Gilnéas et ses ressortissants ? -> Etant moi-même Gilnéen, je serais ravi d'avoir l'avis de mes pairs sur la question, et sur cette base, de discuter de l'avenir de la nation Gilnéenne.

3) Sommes-nous égaux les uns aux autres ? -> Une question d'éthique basique, toujours intéressante lors d'un débat. La question est d'autant plus importante dans une communauté comme le Salon, qui met normalement en avant une certaine égalité entre ses membres.


De même, et c'est sans doute plus important, je pense qu'il faudra faire une place dans notre Bibliothèque au compte-rendu du premier Symposium fait par Monsieur Fracassor.
Si chaque symposium débouche sur un compte-rendu, cela formera nécessairement une bonne base pour les travaux à venir.

Bien cordialement,

Professeur Raedric Stornfeld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Celyan

avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 24/10/2013
Localisation : Pandarie

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Lun 11 Mai - 15:13

Citation :
Le 10/05/35
Hurlevent


Chers pairs,

Je profite de cette annonce d'un second symposium pour faire part de quelques remarques purement subjectives concernant le premier. Je n'ai jamais été très amatrice de débat, cependant j'ai vu à cette première édition beaucoup de personnes prendre la parole, donner leur avis, argumenter, apporter leur expérience et leur réflexion, aussi je pense que cette soirée a réussi à réunir des personnes très différentes pour s'exprimer posément autour d'un repas délicieux.

Cependant je dois avouer que les discussions ont parfois été confuses, j'ai eu la sensation que certains été d'accord ou du moins n'étaient pas en désaccord sur un point ou un autre, mais qu'il y avait quelques mésententes sur le vocabulaire et les connaissances. De plus les personnes présentes étaient essentiellement du Salon.

C'est pourquoi je soumets quelques suggestions dans le but d'améliorer toujours plus ces symposia.

Tout d'abord je pense qu'il serait bon de rallonger le délai entre le moment de l'annonce et la date de la rencontre. Lors de son colloque, l'Hôpital avait prévenu trois semaines à l'avance, tandis qu'il y a eu moins de deux semaines pour ce premier symposium, ce qui explique peut-être l'absence d'invités extérieurs (s'ils ont déjà prévu quelque chose à l'avance ils ne peuvent pas réserver ce jour pour le Salon).

Ensuite, et c'est lié au fait que je n'aime pas particulièrement les débats, je trouverai intéressant d'inviter les volontaires à présenter des faits CONCRETS en dix minutes par personne sur des thèmes abordant de près ou de loin le sujet principal. Et ensuite seulement se lancer dans des débats. Cela aurait peut-être permis de mettre à plat les connaissances pour démarer sur des bases argumentaires équivalentes pour tous.
Il ne s'agit pas d'endormir l'audience puisque les convives pourront questionner chaque orateur à la fin de leur mini-présentation, il s'agit surtout d'amener de quoi réellement débattre.


Voici les deux points que j'avais à proposer, et pour faire bonne figure puisqu'il est question initialement de trouver le prochain sujet, et que je n'ai aucune idée de "débat", je propose un thème, qui n'est pas vraiment une question mais plutôt une ouverture au dialogue autour de présentations libres :

Azeroth, planète multiraciale, le patrimoine culturel individuel au sein de cette cohabitation : dans un monde pluriel, parvenons-nous à conserver nos origines ? L'adaptation à d'autres cultures est-elle une perte de notre identité ? La mixité des diverses cultures verra-t-elle émerger une nouvelle société unique à long terme ?  

Je pense notamment à quelques interventions qui ne sont pas exhaustives :
- le patrimoine des sorciers des moissons confronté au druidisme elfique
- l'apport humain de la philosophie de la Lumière parmi le peuple nain et quel'dorei
- Hurlevent, ville cosmopolite possède un "quartier nain", un "quartier mage", précédemment un "quartier kaldorei", la capitale de l'Alliance devrait-elle évoluer et dédier des quartiers à chaque population ?
- les apports des échanges : technologie draenei, ingénierie gnome, artillerie naine... les mélanges des idées permettent-ils de faire progresser le patrimoine ?
- la perte d'identité : quand certains choisissent délibérément de renier leurs origines
- le cas des enfants "demi" : deux patrimoines culturels
- les séparations des patrimoines dans l'histoire : un moteur pour plus de diversités ? Evolutions distinctes des croyances, des magies ou même de l'art et de l'architecture au sein de races qui se sont scindées (cas des empires trolls divisés, cas des royaumes humains, cas des tribus/clans de diverses races...)


Cordialement,


Celyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nenuphar.tripoy.com/
Khalal



Messages : 85
Date d'inscription : 19/02/2014

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Lun 11 Mai - 15:56

Citation :

Je ne suis pas sur que les symposiums organisé aient tous pour thème le débat sur tel ou tel sujet. Si des personnes veulent débattre ou bien simplement présenter des sujets c'est le lieu tout indiqué, il suffit de préciser le thème et la manière dont il sera présenté, du moins c'est l'idée que je m'en suis fais.

Je n'ai pu être là pour le premier symposium donc je dois me contenter de voir ce qui a été dis au travers des résumé et remarque, l'idée de Celyan peut être tout à fait valable pour des personnes souhaitant présenter et amener leur réflexion en sachant qu'ils auront un temps imparti, tout comme laisser la discussion se faire (dans une bonne ambiance et respect bien sur) .

Je ne cacherai pas que l'idée de mini-présentation afin d'amener sur le débat me plait beaucoup, cependant toutes formes de discussion est a envisager.

Pour amener moi aussi ma pierre à l'édifice voici une petite suggestion :

- Reste t'il une réelle place pour les organismes dit neutre ? Ces organismes sont ils voué à disparaitre ou bien vont ils subsister, croitre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://quintessence-rp.forumgratuit.be/
Kolben Fracassor

avatar

Messages : 593
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 22
Localisation : Forgefer

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Lun 11 Mai - 22:40

Citation :
Le 11/05/35

Chers Consoeurs, Chers Confrères,

Avant de me permettre moi aussi de proposer l'une ou l'autre idée pour le second symposium de notre communauté, je souhaite remettre en avant l'idée de rallongement du délai entre annonce et débat, de l'invitée Celyan Belqueria. Comme elle l'explique, cela pourrait être plus bénéfique.

Le fait d'énoncer une série d'exemples concrets relatifs à la thématique de base est lui aussi très intéressant, et donnerait probablement une meilleure dimension à l'évènement.

Je tiens donc à saluer son intervention, qui témoigne toujours de son intérêt pour notre organisation.

J'en viens à présent à mes idées, espérant qu'elles soient valables pour le symposium.

Fossoyeuse: le royaume du mal. En toute honnêteté, ce sujet peut sembler éculé. Toutefois, il me semble qu'il revient encore souvent dans les discussions, lorsque l'on pense à la première lutte menée par les Réprouvés contre le Fléau et leur histoire, mais aussi aux actes commis lors de l'hiver trente-trente et un. Quelle position peut-on prendre face à cette nation bien différente de la plupart des autres de notre monde ?

Certains savoirs doivent rester secrets. L'initié doit maintenir à l'écart le profane dangereusement informé. Science signifie danger de mort. C'est présenté de manière particulièrement abrupte, j'en conviens volontiers. Toutefois, la "question" me semblait intéressante pour nous savants, professeurs, scientifiques ou autres amateurs du savoir. Tout peut-il être enseigné ? Tout le monde peut-il être instruit, avant d'être éclairé ?

La liberté de penser et d'expression populaire: un mal à éradiquer ? Ou une heure qui n'est tout simplement pas encore venue?. Débat qui suscite souvent des réactions négatives de la part de certaines personnes, convaincues du danger que représente leurs propres compatriotes.

En remerciant encore le chancelier d'avoir déjà entamé l'organisation du prochain évènement.

Hôte Kolben Fracassor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lienasem Mirelame

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/05/2014

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Sam 16 Mai - 23:50

Citation :

Chers pairs,

Je clôt ici cette publication et prendrait en compte chacune des propositions dans le vote qui va suivre.
J'y ajouterais une proposition toute personnelle :
"Jusqu'à quel point est-il juste de retourner les armes de nos ennemis contre eux ?". C'est un sujet qui pourrait se révéler particulièrement intéressant dans un monde accueillant démonistes et felmages, ou du moins les tolérant sous quelques conditions, mais également sous d'autres aspects. En bref, comment combattre un adversaire avec ses armes sans pour autant devenir comme lui.

J'en profite également pour rappeler que la parole au cours d'un symposium est libre, et que si quelqu'un souhaite faire part à l'assemblée d'une anecdote et de "faits concrets", rien ne l'en empêche tant que cela entre dans le thème. Limiter la prise de parole à ces anecdotes me semblerait en revanche contraire à l'idée même de ce qu'est un symposium.

Cordialement,

Lienasem Mirelame,
Chancelier du Salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lienasem Mirelame

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/05/2014

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Lun 25 Mai - 23:26

Citation :

Second Symposium du Salon


Je vous informe par la présente de la tenue du second symposium du Salon le 10/06/35, à la brasserie hurlante, près de la grande forge de Forgefer. Il débutera a 20h30.

Le thème de la soirée sera : "La liberté de pensé et d'expression populaire"

Ces symposiums sont, pour rappel des dîners-débats destinés à permettre un échange entre divers érudits autour d'un sujet prédéfini. A cette seconde édition seront conviés les membres du Salon, ceux de l'institut Ebonlocke, ceux de l'hôpital H. Montgomery ainsi que les membres de la liste des érudits qualifiés sur le sujet.

Tout pair du Salon sera également autorisé à inviter une personne de son choix.

Cordialement et dans l'espoir de vous voir nombreux au cours de cet événement,

Lienasem Mirelame,
Chancelier du Salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 872
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Jeu 11 Juin - 1:34

Citation :
Cher Chancelier,

Ayant reçu votre mot m'indiquant votre absence, j'ai pris la "présidence" du second Symposium du Salon et je pense que tout s'est passé pour un mieux.
La demoiselle Belqueria a aimablement accepté de prendre des notes, et devrait nous les faire parvenir sous peu.

Nous avons débuté la soirée en étant seize, il me semble, et chaque service a fait partir son lot de convives. Malgré tout, j'ai eu l'impression que tout le monde était satisfait et a pu s'exprimer au moins une fois s'il le désirait.
Ayant dû reprendre la gestion de l'évènement sur le pied levé, j'espère que mon impression positive sera confirmée par les membres présents.

Je regrette pour ma part deux choses :
- Une certaine Thenna Rocvent, qui s'est impoliment présentée sur les lieux du débat et a souhaité rentrer. Monsieur Hawthorn a pris le parti de l'accueillir, mais malgré tout, je me suis permi de lui rappeler en fin de séance qu'il s'agissait d'un évènement privé auquel elle n'avait pas été conviée.
J'ai trouvé qu'elle manquait parfois de respect vis à vis des hôtes (au sens général) que nous étions, et que cela était dommage. Malgré tout, sur le plan intellectuel, elle ne nous a pas posé -trop- de problèmes.
- C'est sans doute personnel, mais j'ai énormément de mal à supporter la Dame Myrm Lehogrein, qui manque à mes yeux ouvertement de savoir vivre et est un peu plus difficile à gérer. À voir avec les autres membres présents, pour voir ce qu'ils en pensent.

Je pense qu'il serait bon d'alterner, pour la prochaine fois, avec un thème plus profond et sérieux que celui de ce soir. Plus ancré dans notre situation politique, sociale et/ou économique.

Je propose également que nous ouvrions un sujet dans la bibliothèque pour y compiler les comptes-rendu de symposium, à l'instar de celui pour les expéditions du Salon.

Bien cordialement,

Professeur Stornfeld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Celyan

avatar

Messages : 257
Date d'inscription : 24/10/2013
Localisation : Pandarie

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Jeu 11 Juin - 14:13

Citation :
Chers pairs,


Veuillez trouver ci-joint un récapitulatif concis du symposium d'hier soir. Je confirme l'avis de Raedric, comme pour le premier symposium la soirée a rencontré du succès et il y a eu de nombreuses interventions.

Pour ma part prendre des notes ne m'a pas dérangé le moins du monde, me sentant bien plus à l'aise pour synthétiser par écrit les idées émises au cours de la soirée, que pour prendre la parole. En conséquence, si cela peut arranger tout le monde, et afin que les membres du Salon qui souhaitent participer activement à la conversation ne soient pas embêtés par ce genre de rédaction, je me porte volontaire pour être "greffière" à chaque symposium.

Le compte-rendu n'est pas tout à fait terminé, car il me manque des informations concernant certains participants. En effet si certains d'entre vous ont le temps de me rappeler les titres de ces participants, je le mentionnerai comme il convient dans ce rapport. Ce genre de paramètre ne serait pas un oubli grave pour un compte-rendu interne au Salon, cependant je pense qu'il serait poli de le diffuser à l'extérieur : partager avec les participants.

En effet, certains n'ont pu rester jusqu'au bout et seraient probablement contents de savoir quelles idées ont été développées après leur départ. De plus, ce résumé est à l'attention de tous les participants, membres du Salon ou pas, pour conserver une trace écrite.

Je propose donc que chaque résumé soit envoyé à l'ensemble des convives.

Pour appuyer les deux remarques de Raedric, concernant les deux personnes susmentionnées :
- madame Thenna Rocvent, qui n'était pas invitée, a débarqué volontairement en milieu de soirée (un simple passant se serait excusé d'avoir dérangé une réunion privée après avoir frappé à la mauvaise porte), interrompant une participante sans chercher à se faire discrète de manière bruyante et exubérante. Bien que conviée à rester par Lord Hawthorn, elle n'a par la suite cessé de s'exclamer à voix haute à chaque phrase des autres participants et interrompre les échanges avec un certain irrespect. Cette dame est visiblement très apte à être le centre d'attention et parler, beaucoup moins à écouter les autres donner leur avis, ce qui est regrettable dans un lieu d'échange.
- mademoiselle Myrm Lehogrein a eu des propos déplacés, notamment des commentaires concernant le physique des autres participants, comme "le monsieur moche", qui n'ont pas leur place non plus dans un débat constructif.


Amitiés,


Celyan




Citation :
Second symposium du Salon
le 10ème jour du sixième mois de l’an 35



Participants membres du Salon : Celyan Belqueria, Lord Dorian Hawthorn, Khalal et Raedric Stornfeld
Participants invités : Clarice Oldman, madame la Comtesse Eline Selmon-Canhlen, madame la Baronne Elohise de Saint-Augure, Elyzabeth Wood, madame la Baronne Euphélie de Gresbeauval, Helena Genovese, monsieur le Vicomte Jack Norfendal, Myrm Lehogrein, Rislon Milloin, madame la Comtesse Syrielle Minoria.




Thème de la soirée :
La liberté de pensé et d'expression populaire


Myrm Lehogrein initie le débat par une question : si la liberté de chacun s'arrête là où commence celle des autres, doit-on s'arrêter de parler devant une foule ? La vox populi possèderait-elle force de raison face à un homme (ou femme) seul(e) ?

Rislon Milloin rappelle brièvement que la liberté de pensée est différente de la vérité. Il demande ensuite : si nous sommes libres de penser ce que l'on veut, sommes nous libres d'en faire part ouvertement aux autres sans limite ou retenue ?

Myrm Lehogrein affirme en réponse que l’on ne peut se rendre compte de l'impact de sa parole et donc de sa pensée, qu'en la confrontant à autrui.

Elohise de Saint-Augure axe la discussion sur l’idée même de « liberté de pensée » : sommes-nous réellement libres de penser ? Nos pensées ne sont-elles pas influencées par notre condition ou l'image que nous envoyons à la société et celle que la société nous renvoie ? Elle évoque les modifications de notre façon de penser en fonction de notre éducation ou de notre cadre vie.

Helena Genovese souhaite aborder le sujet de la liberté de la presse, notamment à propos de la frontière entre vie privée et vie publique : jusqu'où la liberté « d'information » peut-elle aller ?

Rislon Milloin répond en précisant la définition des bases du journalisme : le journalisme a pour but d'informer la population, de manière objective et impartiale. Les limites fluctuent selon les circonstances. La presse informe sur les événements publiques, ou les événements privés que les concernés ont choisi de rendre publique (naissance royale par exemple). Les dérives de la presse ne sont pas dues aux fondements du journalisme, mais à l'interprétation personnelle de certains journalistes qui déterminent subjectivement leurs propres limites.

Elyzabeth Wood revient sur l’intervention de madame de Saint-Augure et se demande si les gens de haute naissance sont, de par leur éducation aux lettres, leur accès facilité au savoir et leur environnement culturel, plus aptes à s'exprimer et surtout à exprimer des idées qui leur sont propres, tandis que les plus démunis seront peut-être plus enclins à « suivre le mouvement » ou le courant de pensée parce que n’ayant pas toutes les clés en main pour se faire un avis personnel. Elle évoque la révolte du Mur de Grisetête.

Dorian Hawthorn recentre l'attention sur la distinction entre les libertés et la Liberté. Il existe de nombreuses libertés et non pas une unique Liberté, qui ne s'accorderait pas à la vie sociale que l'on connaît. Il précise que nous avons tous la liberté de pensée, mais c'est exprimer à tout bout de champ cette pensée intime et personnelle qui n'est pas respectueux bien souvent, des libertés des autres.

Euphélie de Gresbeauval a fait une intervention, que je n'ai malheureusement pas pu écouter et donc encore moins résumer, du fait de l'interruption impromptue de Thenna Rocvent au milieu du symposium.

Elyzabeth Wood reprend la parole pour donner l'exemple de l'information en temps de guerre : le petit peuple est moins bien informé que la haute société sur les avancées des différents camps (car ne disposant pas des informations de l'armée, d'espions payés ou d'estafette reliant les zones arrières au front). Dès lors comment s'exprimer sur un sujet dont on ignore de nombreux paramètres ? Le journalisme peut y être une aide appréciable et équitable.

Dorian Hawthorn remet en question l’intérêt de pareilles informations pour le petit peuple, qui n’a besoin que de savoir où s’enrôler pour combattre et savoir si la guerre est gagnée ou non. Elohise de Saint-Augure s’oppose à cette idée et explique que savoir ce qui se passe sur le front peut être important pour tous les citoyens qui attendent des nouvelles de leurs proches, savoir ce qu'il s'y passe régulièrement.

Thenna Rocvent pense que devoir attendre la permission d'un président de séance pour avoir la parole dans le symposium est une forme de limitation de la liberté d'expression. Certains approuvent en expliquant que des échanges libres rendraient le débat plus dynamique. D'autres désapprouvent en soulignant les interruptions incessantes qui freineraient le débat, et la difficulté de certaines personnes, plus timides ou à la voix moins portante, à se faire entendre car les autres ne leur en laisseraient pas le temps et ce serait l’anarchie.

Raedric Stornfeld renchérit sur ce sujet en soulignant la responsabilité des propos que l'on tient, et qui ont des conséquences. Il conclut qu’un débat est un échange entre des interlocuteurs, et on est tour à tour orateur et auditeur. Pouvoir s'exprimer est une bonne chose mais savoir écouter est tout aussi important.


Dernière édition par Celyan le Sam 13 Juin - 12:37, édité 1 fois (Raison : Ajout des titres)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nenuphar.tripoy.com/
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 872
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Sam 13 Juin - 11:26

Citation :
Monsieur Hawthorn devrait pouvoir clarifier les titres, je pense ?

Pr. Stornfeld
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Dorian Hawthorn

avatar

Messages : 227
Date d'inscription : 25/10/2013

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Sam 13 Juin - 12:03

Citation :
Chers pairs,

Lady Eline est Comtesse, et son ami d'enfance, monsieur Norfendal est Vicomte si je ne me trompe.

Lady Elohise est héritière de deux Comtés, et si père l'a nommé baronne en attendant qu'elle fut apte, selon lui, à diriger ces deux Comtés.

Notez que Lady Syrielle n'est pas que chevalieresse - elle tient fort à cette très laide féminisation, bien que celle-ci fut acceptable et juste dans la langue - mais aussi, je viens de l'apprendre, Comtesse - il en pousse sous chaque pierre dirait-on.Vous prendrez soin de prendre en compte tant qu'on y est que Lady Thenna Rocevent est de noble lignage, bien que j'ignore si elle est plus que cela.
DHR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lienasem Mirelame

avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 11/05/2014

MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   Sam 13 Juin - 21:38

Citation :
Chers pairs,

Je vous remercie pour les informations, le compte-rendu, et l'idée.
J'ai envoyé une lettre de remerciement ainsi qu'une copie de ce compte-rendu à chaque participant dans les derniers jours.

Mirelame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Second Symposium du Salon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Second Symposium du Salon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salon des Associations de Chartres 04 & 05 Septembre 2010
» [Flood] Le Salon de Thé
» Salon de l'imaginaire
» 7ème Salon Aquitain des Jeux de Simulation.
» Quelques photos de mon stand au salon...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie privée :: Activités d'Erudition :: Symposiums-
Sauter vers: