Forum de la guilde rp-érudit Le Salon, sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 [HIST] Etudes sur les Origines des Worgens : Deuxieme Mouvement, par Dorian Hawthorn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dorian Hawthorn

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 25/10/2013

MessageSujet: [HIST] Etudes sur les Origines des Worgens : Deuxieme Mouvement, par Dorian Hawthorn   Ven 3 Jan - 17:44

Citation :
Chers amis, pairs, et collègues,

C'est avec joie, bien que déjà Consulaire, que je vous soumet le second mouvement de ma longue étude sur les origines de mon peuple, les worgens.

Il pourrait paraitre moins dense. c'est que je suis allé à l'essentiel et que c'est en fait une sorte de conclusion. En effet les Foyer Bois de la Pénombre et Orneval de la propagation worgenne sont intimement liés aux mouvements de la Faux d'Elune.

Reste que ce texte fut pour moi source de satisfaction et révélations vitales quant à la nature de ma condition de worgen.

espérons qu'il éclairera d'autres esprits que le mien
!

DH de Roncesang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian Hawthorn

avatar

Messages : 231
Date d'inscription : 25/10/2013

MessageSujet: Re: [HIST] Etudes sur les Origines des Worgens : Deuxieme Mouvement, par Dorian Hawthorn   Ven 3 Jan - 17:46

Deuxième Mouvement : le Foyer d'Orneval

Faisant directement suite à une publication d'un premier mouvement concernant le Bois de la Pénombre, cette nouvelle partie en est la suite logique. Il s'agit de remonter le chemin de la faux d'Elune, artefact kaldorei intrinsèquement liée à la naissance des Worgens.

Ainsi, en préambule, rappelons ce que l'on sait de cet objet mythique.

La Faux d'Elune

Il s'agit en réalité d'une hampe de bois droite, qui fut nous l'avons appris, un bâton ayant été consacré par Elune.  Nous tenons cette information primordiale de la bouche de la dernière personne qui usa de ce bâton comme focalisateur à la magie cléricale d'Elune : Belysra Brise-Stéllaire. Au bout de cette hampe fut attaché par un lien plus spirituel de physique un Croc de Goldrinn. Rien ne dit ce que c'est réellement que ce croc. Une véritable dent ? Un objet symbolique, un artefact plus ancien encore que la Faux elle même ?

Au final, il n'est pas, pour l'heure, vital de savoir comment fut créée la Faux mais pourquoi. Il s'agissait de stabiliser la forme druidique dite de la Meute, forme liée à l'Ancien Loup Blanc, Goldrinn. Garder l'esprit clair sous cette forme de loup étant hors de portée des druides qui voulurent la maîtriser. A leur tête un certain Ralaar Croc-de-Feu ne supportait pas que son Shan'do, Malfurion Hurlorage, ne refuse qu'on use de ce pouvoir. Une mort tragique en vint obscurcir les décision du druide déjà rebelle qui, assisté de Belysra, créa donc la Faux d'Elune pour trouver la pureté de l'essence. C'est là une expression qui revient de plus en plus souvent dans notre jeu de piste. Il reste à déterminer ce que les Druides de la Meute entendaient par là. Toujours est-il que cela fut un échec et que la Faux créa les premiers vrais worgens. Ces êtres sauvages furent une arme de premier choix contre les satyres, mais attaquaient sans distinction elfes ou démons. Horrifiée, Belysra s'en remit au jugement du futur Archidruide Hurlorage. Un piège fut tendu et la Faux devint la clef de la prison des worgens. Nous reviendrons sur cette prison plus tard.


Une représentation possible de la Faux d'Elune

La Faux d'Elune fut confiée à une Sentinelle de la Sororité d'Elune, Mel'thandris Chantétoile. Héros de guerre, combattante farouche, elle fut tuée à la fin du conflit contre les satyre, dit-on. Un monument lui fut édifié, et même dans la mort, elle restait la gardienne de la Faux d'Elune. Des siècles plus tard, des millénaire même, sa nièce et unique héritière, Vélinde Chantétoile trouva trace du mausolée au Val Hurlant et récupéra la Faux. Merci de vous reporter à l'étude du Foyer du Bois de la Pénombre pour plus de détails sur ce qu'il advint de la faux à cette époque.

Sans qu'on sache réellement comment, par ou grâce à qui, la Faux resurgit donc à Gilnéas, lors du Cataclysme, dans les mains de sa créatrice, Belysra, pour apporter la paix cette fois, aux worgens de souche humaine que sont devenus les gilnéens. D'aucun, croyant au destin, diront que tout cela pourrait être un plan cosmique visant à donner une armée stable à Elune et Goldrinn. Chacun sera juge de la pertinence du propos.

Du mausolée de Mel'thandris.

C'est au nord d'Orneval, non loin de la frontière avec le Gangrebois que se trouve le Val Hurlant, et l'autel de Mel'thandris. C'est une zone difficile d'accès. Il reste encore les traces des worgens libérés par Vélinde, qui furent un temps la Meute des Frayeloups. Tout worgen ou être doté d'un peu de flaire sentira encore leur aura sauvage distillant violence et terreur. Malgré la disparition de la meute, dont certains membres sont pourtant encore actif au sein des Griffebranches, leur méfaits continuent à rendre fou les tréants qui furent désignés pour garder le passage. Passer sans devoir se défendre contre quelque homme-arbre rendu fou ou désorienté est une gageure.


Le Mausolée de Mel'thandris

Reste qu'à l'aide d'un guide kaldorei et bien accompagné, il fut possible de se rendre au pied du monument. C'est ici que pour la seconde fois, et j'espère donc la dernière fois, un contact avec une Ancêtre elfe fut fait. Fort éprouvant, il semble que les âmes-en-peine kaldorei aiment à prendre possession des gens qui brûlent de leur parler. Ainsi, je ne rapporte ici que le résumé de ce qui fut dit.

Mel'thandris avait la responsabilité de la Faux, certes, mais aussi de la prison des worgens. Certains pourraient dire qu'elle fut une des premières Guetteuses, même, plutôt qu'une simple Sentinelle. Son esprit errait – erre toujours peut-être – dans le Val Hurlant car elle considère avoir faillit à son devoir. La Faux a disparue et l'esprit semble incapable de comprendre que c'est son propre sang, sa nièce, qui est à l'origine de ce vol. Il y a pourtant de forte chance pour que seule une personne du même sang que la Geôlière de Daral'nir fut capable de déloger la Faux d'Elune de son écrin de protection. Un mystère que je doute qu'on puisse jamais résoudre, à moins d'user de méthodes qui me répugnent sur les esprits tourmentés des deux Chantétoile.
Ce qui fut confirmé est que les worgens, au départ, furent créé pour combattre les Satyres et leurs serviteurs démons. La violence de Goldrinn était pourtant totalement incontrôlable par les druides qui commençaient à peine à se former à l'époque. Surtout que ce dernier était mort peu avant, sous les assauts de la Légion Ardente. Ainsi ne restait que cette rage, cette angoisse, cette tristesse qui s'ancra dans le cœur de ce Ralaar. Tout worgen connaît ces sentiments, et loue Elune d'y avoir ajouté la fierté, l'espoir et la volonté. De ce que nous raconta Mel'thandris, nous compriment donc que la Forme de la Meute, puis la Forme de Worgen furent plus un mal qu'un bien. Les worgens originaux tuaient aveuglément, démons ou elfes. Une morsure transformait immédiatement tout kaldorei en worgen. Elle donna le nom de Belysra – ce qui me permit ensuite de lui parler en connaissance de cause et de comprendre sa présence au Chêne Hurlant et à Gilnéas – en expliquant que la douleur de cette prêtresse, ayant perdu son amant, avait provoqué ce désastre mais avait aussi permit, Elune en soit louée, de rectifier le tir avant qu'il ne soit trop tard. Ainsi, un piège fut tendu aux worgens, en en premier lieu leur Premier Alpha, Ralaar. Malfurion, déjà experte dans l'art druidique et familier du Rêve d’Émeraude avait visiblement découvert un arbre, Daral'nir, qui avait la vertu d'endormir toute bête ; il en fit l'expérience lui même alors qu'il testait la forme de loup et qu'il se laissa submergé, au point m'a-t-on dit d'attaquer son propre Shan'do, Cénarius en personne. Je tiens cette information d'une personne qui préfère ne rien dire de son identité, et on le comprend, mais qui est très proche de l'Archidruide et qui eut la patience et la générosité de me parler en apprenant que je remuais tout Darnassus pour savoir. Usant de la Faux, donc, Malfurion a ouvert un passage vers cet Arbre-Prison et y enfermer les worgens dans un sommeil éternel peuplé de chasses infinies et de combats contre des ennemis elfes ou satyres, sans distinction.

Quand Vélinde récupéra la faux, et qu'elle parvint à ouvrir le voile entre notre monde et le Rêve, elle éveilla quelque worgens. on connaît la suite.

Du Rêve d’Émeraude.

On vient à se demander comment Velinde, et même ce triste humain qu'est La tremblote, sont parvenu à déchirer la frontière entre les deux mondes.


Le Rêve, par un druide un peu artiste aussi.

Vélinde, bien que prêtresse d'Elune et Sentinelle n'avait aucun don ni prédisposition pour ce genre de chose qui reste l'apanage des druides. La tremblote encore moins. Il est remarquable de constater que dans les deux régions que sont le Bois de la Pénombre et Orneval, il existe des constructions millénaire, qui furent longtemps gardées par des drakes du Vol Vert : des portails vers le Rêve. Il est évident que ces portails ne furent en aucun cas créés pour la moindre interaction avec les worgens, ni même pour simplement rejoindre Daral'nir. C'est un de ces hasard de l'historie dont nombre de chercheurs sont friands et qui pousse à se dire qu'il y a une volonté, un destin, une ordonnance dans tout cela. On peut supposer sans mal que la proximité relative de ces portes, et donc de la fragilisation du tissu du réel, a une grande part de responsabilité dans le retour de worgens à Orneval, puis dans le Bois de la Pénombre.

N'étant pas expert dans ce domaine, il sera pertinent de rencontrer des druides, ou même des dragons verts pour en savoir plus, sachant que le fait que cela puisse ressembler à une faute, ou du moins une imprudence de la part de créatures qui aiment à se montrer infaillibles  rendra ce genre d'enquête très ardues.
Cette piste ne donnera pourtant pas assez d'information pertinente concernant les worgens et leurs origines pour que nous nous enfoncions sur ce chemin pour ce qui concerne cette étude. Il s'agira de ne pas prendre la place d'experts ou de se perdre en vaines théories et la Sombre Aubépine, ainsi que son Maître, auteur de cette étude et votre serviteur, ne comptent en aucun cas explorer le Rêve d’Émeraude.

Pour conclure :

Ce deuxième mouvement se perd moins en longues enquêtes, en difficulté avec des autorités méfiantes ou radicales. Les secrets des forêts sont à qui les bois les laissent les prendre. En tant que worgen, que sorcier de l'Art Ancien et qu'enfant de Goldrinn et Elune – au sens symbolique, n'allez pas me faire dire que je me prétends fils de divinités, tous les worgens sont enfants du Père-Loup et la Mère-Lune – j'ai put obtenir quelques-uns de ces secrets.

Je sais que les worgens sont armés, créés, pour combattre les démons. C'est là leur raison d 'être. Il sont la colère et la vengeance de Goldrinn. Ils sont bénis par les divines lueurs d'Elune. On peut y voir une malédiction, ou une chance de faire le bien. Sans être adepte du destin implacable, j'ai foi en Elune, j’ai foi en Goldrinn. Il n'est pas de hasard et quand on sent que la Légion est proche de son retour, il serait heureux de voir enfin que les worgens sont une pièce maîtresse du combat contre les démons. Ils ont été façonnés par le temps, sont passés des elfes aux humains pour trouvé l'équilibre entre sauvagerie et idéal, pour être menés au combat, en première ligne avec tous leurs pouvoirs, sombres ou illuminés. J'espère seulement que nos alliés, nos frères, et nous-même ne comprendront pas cela trop tard.

Pour comprendre cela, il est nécessaire de savoir d'où nous venons, et de transmettre ce savoir. Ainsi, nous en venons au troisième mouvement de cette étude : comment les worgens sont devenus humain, et gilnéen pour être précis ? Pour le savoir, la Sombre Aubépine et leurs alliés va devoir se mettre en danger plus que jamais. Et aller à la source du Foyer Gilnéen : la Forêt des Pins Argentés, et le Château d'Ombrecroc.

Qu'Elune éclaire notre route et que Goldrinn nous donne la force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: Re: [HIST] Etudes sur les Origines des Worgens : Deuxieme Mouvement, par Dorian Hawthorn   Sam 4 Jan - 16:48

(Évaluation débutée ICI)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [HIST] Etudes sur les Origines des Worgens : Deuxieme Mouvement, par Dorian Hawthorn   

Revenir en haut Aller en bas
 
[HIST] Etudes sur les Origines des Worgens : Deuxieme Mouvement, par Dorian Hawthorn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etudes de Dorian Hawthorn
» A la recherche de ses origines(libre)
» Les worgens, une invasion !
» Les Worgens de Kirin Tor, projet RP qui prend forme !
» Histoire des worgens et de Gilnéas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie privée :: Bibliothèque-
Sauter vers: