Forum de la guilde rp-érudit Le Salon, sur Kirin Tor
 

Partagez | 
 

 [CULT] La Navigateur, dossier spécial : La garde de Hurlevent, publié par Septimus Kromann [CACHÉ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raedric Stornfeld
Admin
avatar

Messages : 878
Date d'inscription : 15/08/2012

MessageSujet: [CULT] La Navigateur, dossier spécial : La garde de Hurlevent, publié par Septimus Kromann [CACHÉ]   Dim 13 Oct - 12:21

HRP : Ce qui suit n'est pas une production du Salon, mais un bout de l'histoire du serveur et de son RP que j'ai pris l'initiative de mettre en avant avec l'aval de son auteur (Orshan). Vous pourrez retrouver l'article ICI.

[HRP 2] Ce texte a été dissimulé en RP, dans une cache secrète, puisqu'il contient des opinions répréhensibles aux yeux de la loi de Hurlevent. Il est peu probable que qui que ce soit puisse être au courant que le Salon possède pareil écrits

Le Navigateur

Chers lecteurs,

Ce dossier reprend l'un des derniers articles du journal "Le Navigateur", publié le 4 février de l'an 30. Il s'agit du seul article du navigateur en bon état que j'ai eu l'occasion de conserver après toutes ces années.

Ce dernier article m'a à l'époque particulièrement intéressé du fait de son contenu, et c'est sans doute ce qui a fait que j'en ai gardé l'exemplaire. À titre informatif, il est bon de savoir que les locaux dudit journal ont été incendiés peu de temps après la parution de cet article, entrainant peu à peu la dissolution de son équipe rédactionnelle.

Bonne lecture,

Par Septimus Kromann

Numéro 10 :

DOSSIER SPÉCIAL : LA GARDE DE HURLEVENT

EDITORIAL

Chers lecteurs, vous tenez dans vos mains la dixième édition du Navigateur. Sans le soutien d'une partie de la population, qui ne m'a pas lâché à chaque édition, cela n'aurait pas été possible. Je vous propose cette fois-ci de retrouver un dossier sur la Garde de Hurlevent et ses coulisses, que toute l'équipe de la rédaction a confectionné durant ces dernières semaines.


Profitez bien de votre lecture!


PROBLÈME DE COMMANDEMENT

La Commandante Hedwe Marteau-Hardi est un modèle d'évolution sociale: Cette naine des Hinterlands a réussi en quelques années à prendre la tête de la prestigieuse Garde de Hurlevent, qui est pourtant l'une des institutions les plus pro-humaines de l'Alliance. Appréciée du peuple et de ses gardes, elle est décrite en trois mots "Elle est gentille" par une jeune recrue. Mais creusons un peu ce "elle est gentille", voulez-vous?
Nul besoin de sortir une pelle, car rapidement plusieurs informations échappent. "On ne la voit pas très souvent, nous confie un garde. Elle doit être en mission spéciale, ou quelque chose comme ça, parce qu'elle n'est pas tout le temps présente." Mais c'est près de sa famille, à Nid-de-l'Aigle dans les Hinterlands, que nous avons découvert la mission secrète de la commandante. En effet, l'aubergiste de la ville nous a confié qu'elle était une cliente régulière de son établissement, et qu'elle venait très régulièrement passer son temps dans ses montagnes natales..."Très agréable au demeurant, une jeune naine bien sur elle. Je suis content que nous soyons ainsi représentés dans la Grande Alliance."
Des petites vacances, justifiées par un calme soudain dans les activités de la garde? L'affluence de monde dans la caserne dit le contraire. Nous pouvons du moins espérer qu'à chaque retour des Hinterlands la commandante s'informe de la situation et des éventuels problèmes..
Malheureusement, il semble que Hedwe Marteau-Hardi ne soit au courant de rien dans ses murs."Elle est sur un nuage, informe un lieutenant. Elle traverse les couloirs, et s'occupe de quelques affaires banales, de rencontres avec la Rédemption de Lordaeron...mais la vérité, c'est que ses capitaines la placent dans une bulle. Elle les charge de toutes les besognes, elle pense sincèrement que tout va bien. Elle est dans sa vision parfaite de la Garde de Hurlevent arrêtant les criminels et appliquant la justice." Car ce n'est pas le cas? Malheureusement non, comme nous allons le voir par la suite...


LA GARDE DE HURLEVENT, DÉPASSÉE TECHNIQUEMENT ?


L'influence de la garde de Hurlevent dans les affaires d'Azeroth n'est pas contestable. Elle prend part à beaucoup de choses, parfois même sans n'avoir aucun intérêt dans les choses en question, mais parvient toujours à s'imposer comme un ordre sur lequel il faudra compter. Seulement, l'image de la garde comme institution militaire modèle et moderne a vite fait de s'effriter, lorsque l'on se penche de plus près sur les fondations de la maison. Car ce sont de vieux piliers flétris qui tiennent l'édifice, et ce sur de nombreux plans.


Le système d'archivage en est un bon exemple. La Garde reçoit chaque semaine plusieurs dizaines de plaintes, elle incarcère de nombreux suspects et rédige une quantité d'avis de recherche. Beaucoup de papiers à remplir, à signer et à ranger à la bonne place, afin qu'ils puissent être réutilisés, notamment lorsque dans certaines affaires sans suite de nouveaux éléments surgissent. Nous avons demandé à un soldat si nous pouvions consulter un dossier d'une des vieilles affaires de la Garde, afin de faire un article concernant certains criminels. Non seulement le dossier en question a mis très longtemps à nous parvenir, mais il était dans un très mauvais état, et incomplet.


Par la suite, une recrue nous a confié que "les vieilles affaires sont quelque part au fond parmi les autres. Mais vous savez, on ne consigne pas tout...". Cette même recrue avait entrepris de ressortir quelques affaires qu'elle croyait sans suite, afin d'apporter un oeil nouveau, jusqu'à ce qu'on lui confie que celle-ci ou celle-là avait été réglée, bien que rien, aucun papier, aucun document n'atteste que ce criminel n'était plus recherché, ou que untel était en prison. Pire encore, il semblerait que certaines enquêtes aient été volontairement abîmées ou retirées, car elles impliquaient des officiers...


Mais l'archivage n'est pas le seul problème de taille que rencontre la caserne. La partie réellement oubliée ces derniers années est certainement l'intendance, ce qui est gênant pour une institution militaire. Car que peut faire une armée sans un équipement solide, fiable et adapté aux matériaux modernes?

A l'ère où tous les bons forgerons et armuriers utilisent des matériaux d'Outreterre ou du Norfendre, réputés résistants et possédant des propriétés très utiles, la Garde équipe tous ses soldats de la désormais presque mythique armure impériale, un des vieux symboles militaires de Hurlevent. Une armure composée de thorium, ce métal que l'on ne trouve que dans des régions très inhospitalières de la planète...et qui coûte très cher du fait de sa rareté, entre 40 et 50 pièces d'or pour vingt barres. Il en faut cent pour un uniforme entier. L'armure est si dépassée que sa conception est quelque chose que peu de gens connaissent...et ils vendent ce secret là encore à prix d'or.

Aldanne Ap Wingolth, qui a été longtemps l'intendante de la garde, nous a confié avoir tenté de remédier au problème. "Outre son prix, l'armure est totalement archaïque. Elle ne peut pas résister aux nouveaux armements de la technologie gnome, ou aux épées de titane. J'ai proposé d'autres tenues dans des matériaux moins surranés, comme l'adamantite, qui bien qu'il n'atteigne pas le niveau de la saronite est un métal souple et résistant, et qu'il est simple de se procurer. Mais l'Etat-major est très attaché à cette vieille tenue qui rappelle un passé humain "glorieux", peut-être. Les soldats du front sont bien mieux équipés."

L'intendante a aujourd'hui quitté la Garde et pense qu'il n'y aura jamais de solution à ce problème."Personne ne voudra de ce poste. Je me demande moi-même pourquoi je l'ai accepté...car la Garde ne paie rien, vous savez. Tous les frais sont à la charge de l'intendant. J'ai dépensé environ 1800 pièces d'or pour tout confectionner. Inutile de vous dire que rien n'a été remboursé...On se demande à quoi servent les fonds alloués par la ville."

Quel est donc cet Etat-major qui ne semble se soucier d'aucun de tous ces problèmes, si en plus la Commandante n'est plus en état d'intervenir? Nous nous sommes posés la question...


L'ETAT MAJOR BAIGNE EN EAUX TROUBLES


Nombreux sont les lieutenants qui ont défilé dans les couloirs de la garde. Cependant, ces derniers temps le titre n'est plus beaucoup porté. En quelques mois, les lieutenants Ap Wingolth sont partis (nous reviendrons d'ailleurs sur cette affaire un peu plus tard), les lieutenants-instructeurs Maes Evan et Hanrius Farm sont morts...ce qui ne laisse plus beaucoup de monde pour instruire les jeunes recrues, qui n'ont même plus les bases du métier...de plus, le lieutenant Farm semble avoir été assassiné par un certain Isilthor Cortavar, membre d'un organisme de la pègre qui semble avoir beaucoup d'influence dans la Garde, étant donné qu'il a été innocenté très vite. Ces deux affaires sont intéressantes, néanmoins je vais plutôt m'arrêter sur deux personnes qui sont là depuis un certains temps maintenant et qui semble disposer d'une certaine importance au sein de la Garde, le lieutenant Céralyndé Silceneste et le Major Leizen Alrun.


Ces deux gardes ont un comportement irréprochable. Serviables, remplissant leur fonction...le major Alrun est tout particulièrement appréciée dans certains haut-lieux de la société de Hurlevent, comme par exemple la Maison Bayle, ou bien à certaines associations de charité. Mais comme d'habitude, lorsque quelqu'un est trop respectable, cela signifie que nous ne voyons que la pointe de l'iceberg.


En effet, Leizen Alrun semble avoir de nombreux contacts en ville, et pas seulement dans le milieu mondain. Cela lui a permis de devenir une véritable source d'informations, qu'elle pioche chez ses connaissances de la pègre, mais aussi au sein de la Garde...on l'a beaucoup vu avec un terroriste sombrefer bien connu des service de la garde, Fàldin Feldunost, qui est lui aussi l'une des meilleures sources de la ville en ce qui concerne le banditisme, et qui est impliqué dans de nombreuses affaires criminelles qui incluent des vols, meurtres et autres explosions. Il semblerait que dans des échanges de bons procédés et du partage mutuel d'informations, le Major en ait autant dit sur la Garde que Fàldin en a dit sur la pègre...et ce qui s'est dit ne se limitait pas à la boisson favorite de la commandante, mais bien aux failles du système. Si l'on n'en croit la réputation du Sombrefer, ce type d'information n'est pas resté secrète longtemps.


Le Major entretient aussi de bonnes relations avec un ordre qui se nomme, selon une source qui a voulu rester anonyme pour protéger sa sécurité, le Syndicat des Parias. Ce même organisme dont fait partie Isilthor Cortavar, et qui semble avoir ses entrées dans l'institution militaire...

Le Lieutenant Silceneste n'est pas une plaque tournante d'informations, mais est elle aussi très mêlée à certains criminels du royaume...car elle faisait partie, et est peut-être toujours membre du tristement célèbre Gang des Citrouilles, ce groupe terroriste dirigé par un certain Scarvey, qui a perpétré un grand nombre d'attentats et dont les motivations sont toujours restées très floues, les hypothèses allant de l'argent à la violence gratuite. Elle était à une place importante de l'organisation, jusqu'à ce qu'étrangement elle entre dans la garde...et que tous les dossiers la concernant disparaissent. Si sa rédemption semble complète, elle semble toujours avoir des contacts avec ses anciens camarades criminels, et les a tiré de faux pas de nombreuses fois.

Si l'intégrité et l'honnêteté de ces deux hauts-gradés peut choquer, c'est quelqu'un d'autre qui commande dans l'ombre de la Garde. Quelqu'un d'assez mystérieux de biens des manières...


L’ÉNIGME DO'ILLISHARR


Le capitaine Lianrynh Do'Ilisharr est certainement la personne la plus énigmatique de la Garde. Membre de l'ordre depuis longtemps, il a accedé au titre de Capitaine dans des circonstances plutôt louches et jamais établies. Personnage décrit comme assez peu présent par les soldats, il n'en reste pas moins très influent en ce qui concerne toutes les affaires de la Garde, alors que lui-même ne remplit que peu de tâches..."On ne le voit jamais ni sur le terrain, ni à rédiger des comptes-rendus...il attend simplement, dans son bureau, à regarder d'un air hautain les gens présents dans la salle de l'étage inférieur." dit un ancien collaborateur de Lianrynh. "J'ai voulu mettre en cause son autorité auprès de la commandante, du fait de son manque total d'activité, et elle m'a clairement fait comprendre qu'il était intouchable." Son "immunité" semble lui donner tous les droits. "Il laisse parfois échapper des phrases très xénophobes et nous parle de la race elfique comme d'une élite..." confie une jeune recrue.


Mais l'énigme la plus étrange de Do'Ilisharr est l'animal qui l'accompagne la plupart du temps, une araignée nommée Veldrin, et dont le rôle est très flou. Elle semble être capable de se transformer sous une forme humanoïde, mais aussi de communiquer mentalement avec le capitaine. Elle est son âme damnée, il lui transmet toutes les informations qui s'échangent durant les conseil d'Etat-major par télépathie, ce à quoi Veldrin réagit en dictant à Lianrynh ce qu'il doit faire. Il prend ainsi la plupart des décisions importantes concernant la Garde.

Cela nous amène à une affaire plutôt récente et qui a rapidement été étouffé, et que nous appellerons l'affaire Cheena de Grimwald. Madame de Grimwald est la soeur de la capitaine disparue Neph'o Noctebrise, mais aussi une avocate et accessoirement la maîtresse de Lianrynh Do'Ilisharr. Elle a récemment été condamnée pour tentative de meurtre et possède un casier judiciaire assez important. C'est donc tout naturellement, lorsqu'elle a postulé pour entrer dans la Garde de Hurlevent, que le Lieutenant-recruteur Endherion Ap Wingolth a refusé la demande. C'est à ce moment que Lianrynh intervient. Il annule le refus, fait engager Cheena de Grimwald et convoque l'Etat-major en pleine nuit pour faire renvoyer le lieutenant Ap Wingolth. Celui-ci doit non seulement partir, mais il est démuni de tous ses droits civiques. Cela ne répond à aucune procédure, et certains gardes ayant commis de véritables crimes s'en sont tirés avec un simple blâme. La carrière militaire mais aussi professionnelle du lieutenant Ap Wingolth a été balayée, pour la simple raison qu'il a remplit son métier de recruteur en appliquant la loi.

Cheena de Grimwald est, par l'intermédiaire de Veldrin, au courant de tout ce qui se déroule durant l'Etat-major. Pour Lianrynh, c'est l'intérêt personnel qui est passé avant le devoir d'obéissance.

Au terme de cette enquête, nous pouvons clairement dire que la loi de la Garde de Hurlevent n'est pas celle du roi, mais celle de quelques officiers supérieurs trempant dans nombre d'affaires louches. Et cela ne risque pas de s'arrêter tant que des gens comme Lianrynh Do'Ilisharr seront dans l'ombre des commandants à tirer les ficelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-salon.forumactif.fr
 
[CULT] La Navigateur, dossier spécial : La garde de Hurlevent, publié par Septimus Kromann [CACHÉ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Missive envoyé à la Garde de Hurlevent
» [Courrier à la Garde de Hurlevent]
» <Garde de Hurlevent> [Sentinelle]
» la garde de hurlevent l'armée ou la police?
» la Garde de hurlevent.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Salon :: Partie privée :: Bibliothèque-
Sauter vers: